Maplr https://maplr.co Facilite l'expatriation des développeurs vers le Canada Thu, 25 Mar 2021 20:02:34 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.7 https://maplr.co/wp-content/uploads/2019/01/cropped-favico-32x32.png Maplr https://maplr.co 32 32 Le PVT au Canada, suivez le tutoriel d’inscription pas à pas https://maplr.co/pvt-canada-inscription-bassin-eic https://maplr.co/pvt-canada-inscription-bassin-eic#respond Thu, 25 Mar 2021 17:53:55 +0000 https://maplr.co/?p=5757 PVT Canada - Nous vous présentons les démarches à suivre, étape par étape, pour votre inscription au bassin des PVT pour le Canada.

L’article Le PVT au Canada, suivez le tutoriel d’inscription pas à pas est apparu en premier sur Maplr.

]]>

Vous ne savez pas ce qu’est le PVT ? 😱 Rendez-vous sur notre article : Le PVT au Canada, tout ce que vous devez savoir.

Maintenant que vous savez en quoi consiste le PVT, voici les étapes à suivre pas-à-pas pour votre inscription au bassin et faire, peut-être, partie des heureux élus à vivre une expérience au Canada 🤞.

Partie 1 : Le PVT au Canada, le tutoriel d’inscription

Si vous êtes convaincu par le PVT et que vous voulez vous inscrire dans le bassin pour y être sélectionné, vous êtes au bon endroit ! Dans cette première partie, nous vous présentons la démarche à suivre pour votre inscription dans le bassin des PVT au Canada.

Étape 1 de l’inscription au PVT Canada : créer son compte sur CIC (Immigration Canada)

MonCIC est l’interface unique en ligne d’EIC. Vous pouvez facilement créer un compte en cliquant sur « Poursuivez vers la CléGC » puis « S’enregistrer » depuis la page MonCIC

CléGC est la première étape sécurisée qui permet de créer un compte. Si vous avez déjà un compte MonCIC, il suffit de vous connecter après avoir cliqué sur : Poursuivez vers la CléGC.

1-inscription-PVT-CIC

S’il s’agit de votre première connexion, cliquez sur s’enregistrer à droite de l’écran.

2-inscription-PVT-CIC

Passé cette étape, l’immigration vous demande un certain nombre de renseignements personnels pour créer votre (e-mail, questions de sécurité, nom…). Une fois terminé, vous pourrez commencer à remplir votre profil EIC. Retenez bien votre mot de passe et votre nom d’utilisateur, ils vous permettront de vous connecter à votre compte les prochaines fois.

Si jamais vous rencontrez des bugs ou tout autre anomalie lors de votre navigation, n’hésitez pas à supprimer vos cookies/cache de votre navigateur ou revenir via une page de navigation privée. Cette astuce pourra normalement vous aider à passer toutes les étapes sans stress 🙂

Étape 2 de l’inscription au PVT Canada : remplir son profil EIC

Cette étape permet essentiellement de déterminer votre éligibilité au programme EIC. Vous allez faire votre première demande pour venir au Canada. Cliquez dans la première option en bas de page :

4-inscription-PVT-CIC

Dans un premier temps, il vous est demandé votre code référence personnel. Sélectionnez “Expérience internationale Canada” en dessous de “je n’ai pas de code référence personnel.

5-inscription-PVT-CIC

Par la suite vous êtes invité à répondre à une série de questions afin de vérifier si vous êtes éligible à présenter une demande. Voici quelques indications supplémentaires concernant certaines d’entre elles.

6-inscription-PVT-CIC

Répondez non à cette question si votre passeport a été délivré en France métropolitaine ou en Corse. Si votre passeport a été délivré dans un territoire d’outre-mer, une question supplémentaire vous sera posée.

7-inscription-PVT-CIC-pays de résidence

Il s’agit du pays dans lequel vous avez une adresse de résidence permanente. Si vous êtes étudiant français en échange dans un pays étranger, votre résidence permanente est la France

8-inscription-PVT-CIC-intention de travailler

Dans le cadre d’un PVT ou d’un JP, vous devez répondre non à cette question. Si vous prévoyez de faire un Stage Coop, répondez oui à cette question.

9-inscription-PVT-Canada

Si vous n’avez pas encore d’offre d’emploi, vous pouvez répondre non à la première question. Rappelons que vous devez avoir une offre d’emploi pour être tiré au sort. Cependant, vous pouvez répondre non à cette question et lorsque vous aurez une offre d’emploi, il vous suffira de suivre les démarches expliquées ici.

Si vous souhaitez être candidat à la catégorie Jeune professionnel (JP), répondez oui à la première question et non à la seconde.

Si vous avez correctement répondu à toutes les questions, la page suivante vous indique que vous êtes éligible au PVT :

10-inscription-PVT-Canada

Étape 3 : Inscription dans le bassin du PVT Canada

Lors de cette dernière étape, vous allez renseigner les informations nécessaires pour votre inscription au bassin des PVT Canada.

Le profil EIC est constitué de quatre rubriques. Vous devez compléter l’ensemble des champs qui composent ces rubriques.

Vous pouvez vérifier l’état d’avancement de chaque rubrique dans la colonne « Statut ».

Certaines informations sont préremplies et les cases sont grisées. Elles ont été complétées automatiquement selon vos réponses lors de votre inscription à EIC. Si certaines de ces informations sont incorrectes vous devez supprimer votre candidature et renouveler votre demande.

Pour info : Vous avez la possibilité de quitter votre profil et d’y revenir plus tard, les informations renseignées sont enregistrées automatiquement. Cependant, attention, passé un délai de 60 jours, il faudra tout recommencer.

11-inscription-PVT-Canada

Vous trouverez ci-dessous des indications supplémentaires pour vous aider à répondre à certaines questions.

Si malgré tout vous rencontrez des difficultés pour remplir les formulaires, nous vous conseillons de jeter un œil au site de l’immigration ou au site de pvtistes.net.

12-inscription-PVT-Canada

Cette catégorie a une importance surtout pour les personnes en couple qui souhaiteraient venir ensemble. Dans le cadre du PVT il est possible de rattacher son partenaire à son permis de travail sous réserve de certaines conditions. Celles-ci sont détaillées ici.

Le statut de conjoint de fait signifie que vous vivez depuis au moins 1 an avec votre partenaire et ce sans interruption de plus de 3 mois.

13-inscription-PVT-Canada

Dans cette partie, renseignez les informations exactes telles qu’écrites sur votre passeport. Si votre passeport est expiré vous ne pourrez pas compléter votre demande.

Si votre passeport expire dans les prochains mois, vous devez le renouveler rapidement. Dans le cas contraire, le permis de travail qui vous sera fourni sera de la durée de votre passeport. Nous vous conseillons donc d’attendre l’arrivée de votre nouveau passeport avant de compléter votre inscription au bassin.

Si vous avez reçu votre passeport après avoir reçu une invitation à présenter une demande vous pourrez contacter IRCC pour leur informer de ce changement.

14-inscription-PVT-Canada

Il s’agit de la dernière étape à remplir avant votre inscription au bassin. Selon les réponses que vous avez fournies vous pouvez être admissible à plusieurs catégories du programme EIC.

Nous vous conseillons de sélectionner une seule catégorie, celle qui vous conviendrait le mieux.

En effet, vous avez plus de chances d’être sélectionné pour le Jeune Professionnel que pour le PVT par exemple. De ce fait, vous fermez vos portes au PVT, car vous serez très certainement sélectionné pour le JP en premier.

Une fois toutes les catégories complétées, vous pouvez cliquer sur « Continuer ». Vous serez alors redirigé vers une déclaration solennelle avec signature électronique. Prenez le temps de la lire, elle explique ce à quoi vous vous engagez ! 

15-inscription-PVT-Canada

Félicitation vous avez terminé l’étape d’inscription au bassin des PVT 🎉

Pour rappel, vous ne serez pas éligible tant que vous n’avez pas renseigné une offre d’emploi et un employeur.

Si vous recevez une promesse d’embauche dans les prochains jours de votre employeur au Canada, vous pourrez partager avec l’immigration les informations sur votre futur employeur. Voir la démarche à suivre.

À partir de là, vous n’avez plus qu’à attendre de recevoir une Invitation à Présenter une Demande (IPD) 🇨🇦🤞

En attendant l’invitation pour demander un permis de travail, vous pouvez faire la demande de votre certificat de police. Il vous sera demandé si vous avez passé plus de 6 mois dans un pays étranger (la version numérique est suffisante).

N’hésitez pas à continuer le tutoriel avec la procédure une fois le tirage au sort effectué.

L’article Le PVT au Canada, suivez le tutoriel d’inscription pas à pas est apparu en premier sur Maplr.

]]>
https://maplr.co/pvt-canada-inscription-bassin-eic/feed 0
PVT au Canada : du tirage au sort au départ https://maplr.co/pvt-au-canada-tirage-au-sort https://maplr.co/pvt-au-canada-tirage-au-sort#respond Thu, 25 Mar 2021 17:46:24 +0000 https://maplr.co/?p=5962 PVT au Canada - Après votre tirage au sort voici toutes les démarches à suivre jusqu'à la réception de votre lettre d'introduction.

L’article PVT au Canada : du tirage au sort au départ est apparu en premier sur Maplr.

]]>

Ça y est le Graal est enfin arrivé 🎉 Vous avez eu la chance de faire partie du tirage au sort pour le PVT au Canada et vous voila prêt à décoller vers le pays des caribous ? Encore un peu de patience, il ne vous reste  que quelques étapes à compléter avant de faire vos bagages.

Voici la procédure à suivre pas à pas, de l’obtention de votre lettre d’introduction jusqu’à la préparation de votre départ pour le Canada !

Vous devez vous inscrire au bassin des PVT pour le Canada pour pourvoir être tiré au sort. Si vous n’êtes pas encore inscrit, retrouvez notre 1ère partie sur la procédure d’inscription au bassin des PVT Canada.

Partie 2 – Le PVT Canada : du tirage au sort au départ

Étape 1 : Accepter l’invitation à présenter une demande (IPD)

Après votre sélection lors du tirage au sort, vous allez recevoir une invitation à présenter une demande. Connectez-vous sur votre compte MonCIC et cliquez sur “accepter l’invitation”. Attentions vous disposez de 10 jours pour accepter ou décliner l’invitation à présenter une demande.

Une fois l’invitation de CIC acceptée, vous avez 20 jours pour présenter votre demande de permis de travail (à partir de la date où vous l’avez acceptée).

Vous verrez les renseignements ci-dessous apparaître sur votre compte :

1-Canada-PVT-Tirage au sort

Étape 2 : Remplir la demande de permis de travail (PVT)

Il ne vous reste plus qu’à remplir les informations demandées des 4 catégories ci-dessous :

  • Renseignements personnels du demandeur
  • Coordonnées
  • Détails – travail et études
  • Détails sur la demande

Partie 1 : Renseignements personnels du demandeur

Cette partie concerne vos informations personnelles.

2-Canada-PVT-LI
  • L’onglet État matrimonial

Vous n’êtes peut-être pas familier avec le terme « conjoint de fait”. Il désigne une situation durant laquelle deux personnes en couple ont vécu au moins 1 an ensemble sans interruption de plus de 3 mois (des preuves pourront vous être demandées si vous entamez des démarches ultérieures avec votre conjoint).

  • L’onglet Documents d’identité

Dans cet onglet ne renseignez pas votre passeport une seconde fois, il est déjà inscrit en bas de page !

Vous avez reçu un nouveau passeport par ce que l’ancien expirait ? C’est le moment de le renseigner et de cocher la case « Faire de ce passeport mon passeport principal ».

En ce qui concerne votre pièce d’identité nationale, renseignez-la uniquement si elle n’est pas expirée. Auquel cas vous ne pourrez pas compléter votre formulaire.

Si vous disposez d’une carte d’identité valide vous devrez fournir une copie recto/verso du document.

  • Antécédents en matière d’immigration et de citoyenneté

Dans cet onglet vous allez devoir renseigner tous les pays dans lesquels vous avez vécu.

Notez que pour les pays dans lesquels vous avez vécu plus de 6 mois un certificat de police vous sera certainement demandé.

Selon les pays, il est également possible qu’une visite médicale vous soit demandé par la suite. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet ici.

Partie 2 : Coordonnées

Cette partie concerne vos coordonnées, elle permettra à l’immigration de vous contacter en cas de besoin.

Partie 3 : Détails – travail et études

Dans cette partie, vous allez devoir lister l’ensemble de vos expériences professionnelles et de vos études. Vous devez lister au mieux votre situation d’emploi/études au cours des 10 dernières années.

À noter que la désignation de l’emploi qui correspond au mieux au sein d’une liste vous sera demandée pour chaque emploi.

Si vous êtes développeur veuillez indiquer le code :

CNP 2174 Computer programmers and interactive media developers

Pour vous aider dans votre recherche de numéro CNP, vous pouvez consulter la classification nationale des professions.

À noter que les stages et les périodes de chômage sont également à renseigner.

Partie 4 : Détails sur la demande

Cette étape est très importante et comprends des questions sur vos antécédents médicaux et juridiques. Ne vous amusez pas à faire de fausses déclarations ou à mentir sur votre situation vous pourrez encourir des poursuites voir une interdiction de territoire !

Étape 3 : La transmission des documents

En fonction des informations que vous aurez renseignées, plusieurs documents vous seront demandés.

  • Les renseignements sur la famille

Vous pouvez télécharger les renseignements sur la famille ici. Attention, vous devez enregistrer le document sur votre ordinateur en dehors de votre navigateur pour pouvoir le visualiser. À noter que ce document doit être complété via Acrobat reader, vous pouvez le signer électroniquement ou bien l’imprimer pour la signature et le scanner à nouveau.

Vous pouvez signer le formulaire à la main en l’imprimant puis en le scannant à nouveau. Vous pouvez également le signer électroniquement. 

  • Le CV

Si vous n’avez pas refait votre CV depuis longtemps, vous pouvez reprendre notre modèle de CV au format canadien 😉

  • Le passeport

En ce qui concerne votre passeport, bien penser à scanner la première page ainsi que toutes les pages ayant un tampon/visa et les télécharger en PDF.

  • La photographie

La photo d’identité doit respecter au mieux les dimensions préconisées par l’immigration. 

  • Certificats de police

Selon votre situation, vous devrez fournir un ou des certificats de police. Si vous n’avez pas reçu le certificat avant la fin des 30j (délais pour compléter la liste), vous pourrez fournir des preuves de votre « bonne fois ». Cela peu par exemple être une confirmation de votre demande en ligne de certificat de police auprès des autorités du pays.

  • Visite médicale

Cette étape ne vous concerne que si l’immigration vous a demandé de passer une visite médicale : vous allez travailler dans un domaine lié à la santé ou les enfants, vous êtes resté plus de 6 mois dans un pays classé « à risque sanitaire », vous avez déclaré une maladie chronique… Vous devez alors prendrez rendez-vous avec un médecin agréé par les autorités canadiennes. Vous trouverez le médecin le plus proche de chez vous ici.

Cette visite médicale coûte en moyenne 250 € et est entièrement à vos frais.

2-Canada-PVT-Tirage au sort

Étape 4 : Le paiement des frais liés à votre PVT

Une fois que vous avez complété la liste de documents, cliquez sur « Suivant ». Vous serez alors invité à payer les frais relatifs à votre demande.

Tous les participants EIC doivent payer :

  • 156 $ CAN de frais de participation au permis de travail
  • 85 $ CAN pour les données biométriques
  • 100 $ : pour les PVT uniquement, correspondant aux frais de permis de travail ouvert

Le paiement s’effectue par l’intermédiaire de votre compte MonCIC.

Si au cours de votre processus votre demande est rejetée, vous pourrez vous faire rembourser vos frais d’inscription, sauf si vous avez fait de fausses déclarations.

Étape 5 : La collecte des données biométriques

Une fois la lettre d’instruction reçue, il vous faut maintenant réaliser la collecte des données biométriques dans un Centre de Réception des Demandes de Visa (CRDV).

Attention, vous avez 30 jours maximum pour les fournir.

Il existe deux centres en France habilités à recevoir la collecte : un à Paris et l’autre à Lyon. Il suffit de prendre rendez-vous ici. Voici également les adresses de Lyon et Paris.

Il n’y a malheureusement pas de centre en Belgique, vous devrez vous rendre à Paris ou dans les CRDV en Allemagne. Retrouvez la liste complète des centres ici.

Le jour J, il vous faudra apporter : 

  • Votre lettre d’instruction imprimée
  • La confirmation de votre rendez-vous
  • Votre passeport

Vous recevrez, peu de temps après, une lettre sur votre compte vous indiquant que vos données biométriques ont bien été reçues.

Lorsque vous avez terminé la demande, une lettre d’instruction vous sera généralement envoyée sous 24/48h afin de procéder à la collecte de vos données biométriques (empreintes digitales et photos).

Étape 6 : La lettre d’introduction pour le PVT Canada

Si votre demande est approuvée, une lettre d’introduction vous sera envoyée dans votre compte MonCIC.

Avec les délais actuels, il faudra compter en moyenne 1 à 2 semaines pour recevoir cette lettre.

Vous pouvez à tout moment vérifier l’avancé de votre demande sur votre compte en cliquant sur « Vérifier l’état de la demande complète ». Attention ! Dans certains cas, il est possible que les autorités canadiennes vous demande des informations supplémentaires : certificats de police, formulaires à remplir, preuve d’examen médical…

Vous recevrez un mail indiquant que le statut de votre demande a évolué et que “votre demande est approuvée”. Dans les 24 à 72 h suivant ce mail, la lettre d’introduction au point d’entrée (LI) sera mise à disposition sur MonCIC. Pensez néanmoins à vérifier votre compte régulièrement, il se peut que des erreurs arrivent et que vous ne receviez pas de mail.

Pour info, L’AVE (Autorisation de Voyage Électronique), obligatoire depuis 2016, est délivrée automatiquement à tous les détenteurs d’un permis de travail. Vous trouverez le numéro d’AVE en page 2 de la lettre d’introduction. Comme évoqué précédemment, ce numéro est lié à votre passeport. Si vous arrivez au Canada avec un nouveau passeport, vous devez faire la demande d’un nouvel AVE.

Une fois la lettre d’introduction (LI) reçue vous avez 12 mois pour arriver au Canada, si ce délai est dépassé vous perdez votre PVT. Vous avez néanmoins la possibilité de prolonger votre date d’arrivée (délais inscrits sur votre LI).

3-Canada-PVT-Tirage au sort

Étape 7 : Préparer son arrivée au Canada avec un PVT

Une fois la lettre d’introduction reçue vous pouvez commencer à préparer votre voyage et la suite des étapes d’expatriation (Assurance, compte en banque, billet d’avion, logement…).

Pour rappel, si vous avez la chance de faire partie de la famille Maplr, nous payons votre billet d’avion et nous vous guiderons dans toutes les prochaines étapes ! En attendant, et pour anticiper votre arrivée, renseignez-vous sur le coût de la vie à Montréal.

Pour en savoir plus sur les nouvelles mesures liées à la Covid et les documents que vous devez préparer avant votre arrivée, lisez notre article : Arriver au Canada en période de COVID : les mesures (Test PCR, quarantaine à l’hôtel…)

 

Vous travaillez dans la tech ? Vous recherchez une offre d’emploi pour venir au Canada et avoir la chance d’obtenir votre PVT ? Inscrivez-vous à notre programme d’accompagnement gratuit.

L’article PVT au Canada : du tirage au sort au départ est apparu en premier sur Maplr.

]]>
https://maplr.co/pvt-au-canada-tirage-au-sort/feed 0
Le PVT au Canada, tout ce que vous devez savoir https://maplr.co/le-pvt-canada https://maplr.co/le-pvt-canada#respond Thu, 11 Mar 2021 20:00:00 +0000 https://maplr.co/?p=5708 L’article Le PVT au Canada, tout ce que vous devez savoir est apparu en premier sur Maplr.

]]>

Vous voulez voyager au Canada mais vous ne connaissez pas les permis de travail disponibles ? Savez-vous qu’il existe des accords internationaux qui vous permettent de voyager et/ou travailler dans un pays étranger pour une certaine durée ?

Dans cet article, nous allons vous présenter le PVT au Canada et tout ce que vous devez savoir sur ce célébre permis de travail.

Qu’est-ce que le PVT au Canada (Permis Vacances Travail) ?

Le Permis Vacances Travail (PVT) est un permis de travail accessible grâce au programme EIC (Expérience International Canada). Ce programme a pour but d’offrir aux jeunes (18-35 ans) l’occasion de voyager et/ou de travailler au Canada. Le PVT est d’une durée de 2 ans pour les Français et 1 an pour les Belges.

C’est un permis de travail dit “ouvert” :  il vous permet de travailler et de voyager à travers tout le Canada et il n’est pas rattaché à un employeur. Il est donc très souple et vous avez la possibilité de travailler dans presque tous les domaines d’activités. À noter que dans certains secteurs, notamment l’éducation et la santé, il est nécessaire de passer un examen médical.

Un des avantages du PVT est qu’il n’y a pas d’obligation de temps de travail, c’est à vous de choisir la façon dont vous souhaitez en profiter. Tant que vous respectez la période inscrite sur votre permis de travail, vous pouvez travailler autant de temps que vous le voulez. Par exemple : vous pouvez travailler 12 mois et voyager 12 mois, uniquement voyager ou uniquement travailler pour toute la durée de votre PVT.

Hors pandémie, vous n’aviez pas besoin d’avoir un employeur qui vous attend au Canada pour prétendre au PVT. En raison de la pandémie, et depuis le 1er mars 2021, seules les personnes qui ont une offre d’emploi valide pour le Canada auront la chance d’être tirées au sort. Pour en savoir plus, lisez notre article complet à ce propos : PVT Canada 2021 : Offre d’emploi nécessaire.

Le PVT semble être le permis de travail idéal, mais il y a quelques informations importantes à savoir avant de se lancer dans l’aventure PVT Canada 🇨🇦 :

  • Le PVT n’est pas renouvelable*. La seule exception pour la France concerne les personnes qui ont obtenu un PVT avant 2015 et qui n’ont bénéficié qu’une seule fois du programme EIC.
  • Il est obtenu par tirage au sort, pour éviter toute discrimination envers les participants. Vous avez vos chances presque chaque semaine lorsque les rondes d’invitations aléatoires sont programmées.
  • Il est difficile d’accès ! En effet, il y a de plus en plus de demandes et les quotas par an ne répondent pas nécessairement au nombre d’inscrits.
  • Vous ne pouvez pas cumuler un PVT et un permis Jeune Professionnel (JP)*. Bien qu’ils fassent partie du même programme, il n’est pas possible de cumuler ces deux permis de travail.
  • Vous n’aurez pas accès au régime d’assurance maladie de la province où vous vous situez. Le PVT est le seul permis de travail du programme EIC qui ne vous permet pas d’être rattaché au régime d’assurance maladie locale (au Québec il s’agit de la RAMQ).

    *Il existe des exceptions en fonction des accords avec les pays. Il est possible de renouveler son PVT ou bien de Cumuler le PVT et le JP pour les pays suivants : Espagne, Grèce, Estonie, Costa Rica, Allemagne, Chili, Croatie, Lettonie, Lituanie, Mexique (accords suspendus), Norvège, Pays-Bas, Pologne, République tchèque, Saint-Marin, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, Ukraine (accords suspendus).

    Passeport-PVT-Expatriation-Canada

    Qui peut s’inscrire au PVT pour le Canada ?

    Toutes les personnes qui font partie des 33 pays qui ont un accord avec le programme EIC du Canada peuvent prétendre au PVT. Vous pouvez vérifier ici si votre pays a des accords avec le programme EIC.

    Par exemple, la France et la Belgique font partie des pays partenaires du programme EIC et ont chacune un accord avec des critères d’admission bien définis.

    Voici les critères de sélection pour les Français 🇫🇷

    Pour pouvoir vous inscrire dans le bassin des PVT, et avoir la chance d’être tiré au sort, vous devez :

    • Être citoyen français. Si vous vivez en France mais que vous n’avez pas la nationalité française, vous ne pouvez pas prétendre au PVT dans le cadre de l’accord France-Canada. Si votre pays de nationalité a un accord avec le programme EIC Canada vous pourrez y être éligible via l’accord de votre pays.
    • Posséder un passeport français valide pendant toute la durée prévue de votre séjour au Canada (au moins 2 ans). Si votre passeport expire avant les deux ans, pensez à le renouveler avant d’entamer la procédure d’inscription au PVT. Dans le cas contraire, le permis de travail qui vous sera fourni sera de la durée de votre passeport. Si vous demandez un renouvellement de passeport pendant votre inscription au PVT, pensez à notifier, l’immigration de ce changement via votre compte IRCC.
    • Avoir entre 18 et 35 ans (inclus). Vous avez jusqu’à la veille de vos 36 ans pour pouvoir être tiré au sort.
    • Disposer d’au moins 2 500 $ CAN pour couvrir vos dépenses au Canada. Il s’agit d’une preuve de fond qui vous sera demandée à votre arrivée au Canada. Cela peut être une lettre officielle de votre banque ou un relevé bancaire datant de moins de 3 jours avant votre départ.
    • Souscrire une assurance maladie pour la durée de votre séjour. La preuve de souscription vous sera demandée à votre arrivée au Canada. Si votre souscription est de moins de 2 ans, alors la durée de validité de votre PVT pourra être équivalente à la durée de votre assurance.
    • Ne pas être interdit de territoire au Canada.
    • Détenir, avant votre départ, un billet aller-retour OU démontrer que vous aurez suffisamment d’argent pour acheter un billet de retour à la fin de votre séjour au Canada. Si vous n’avez pas de billet aller-retour, prévoyez une somme d’argent supplémentaire sur votre preuve de fond pour prouver que vous êtes en capacité de payer un billet retour.
    • Ne pas être accompagné de personnes à charge. Il reste possible de faire venir votre conjoint de fait sous certaines conditions (voir plus bas).
    • Payer les frais applicables, qui s’élèvent à 314 $ (au total). Ils sont à payer uniquement après tirage au sort et si vous souhaitez soumettre votre demande. Si votre dossier est rejeté vous pourrez vous faire rembourser.

    Par ailleurs, l’accord EIC avec la France comprend également le permis de travail Jeunes Professionnels (JP). Celui-ci a des critères d’admissibilité différents du PVT.

    le-pvt-canada

    PVT Canada : conditions pour les Belges 🇧🇪

    • Être citoyen belge. Si vous vivez en Belgique mais que vous n’avez pas la nationalité belge, vous ne pouvez pas prétendre au PVT dans le cadre de l’accord Belgique-Canada.
    • L’âge limite est de 30 ans (inclus)
    • Le PVT belge ayant une durée d’un an, la durée votre passeport doit d’être au moins 1 an.

    Ai-je des chances d’être tiré au sort pour le PVT Canada ?

    Chaque année, les services de l’immigration du Canada annoncent des quotas prévus pour les tirages au sort de l’année à venir. Ces quotas sont susceptibles d’évoluer en cours d’année en fonction des besoins préconisés par l’immigration.

    Habituellement les bassins d’inscription au PVT ouvrent entre fin octobre et début décembre et ferment à la même période l’année suivante.

    ➡Pour la saison 2021, la date d’ouverture de la session est fixée au 1er mars 2021

    Attention : il est important de se renseigner sur les dates d’ouverture et de fermeture des sessions ! En effet, à la fin de chaque session, les bassins d’inscription sont vidés et votre candidature sera retirée d’office. Vous devrez alors vous réinscrire à la session suivante si vous souhaitez être tiré au sort.

    Les tirages au sort se font aléatoirement et généralement chaque semaine.

    pvt-canada-2021-offre-emploi-necessaire

    Je suis tiré au sort pour le PVT et pas mon/ma partenaire comment faire ?

    Vous avez eu la chance d’être tiré au sort, mais votre moitié n’a pas eu cette chance ?

    Dans un premier temps, il est important de comprendre que le PVT est destiné à une personne uniquement. Le permis jeune professionnel (JP) répond plus facilement aux besoins des personnes qui souhaitent s’expatrier en couple ou en famille. Si votre choix se tourne uniquement vers les PVT, plusieurs options s’offrent à vous. 

    La première est d’attendre que votre partenaire soit tiré au sort à son tour. Vous avez jusqu’à 12 mois pour valider votre PVT et arriver au Canada, votre conjoint peut avoir une chance d’être tiré au sort durant cette période. Cette décision est possible, mais risquée, car comme vous le savez, les tirages au sort sont très hasardeux.

    La deuxième solution est réservée aux personnes qui n’ont pas l’intention de travailler au Canada. Votre conjoint peut envisager de vous accompagner en visa touriste au Canada (à noter que ce n’est pas possible actuellement pendant la pandémie). Dans ce cas, il devra justifier qu’il a les moyens financiers de rester au Canada durant la durée de son visa sans emploi. Le visa touriste peut être délivré pour une durée de 6 mois maximum.

    Si votre partenaire n’a pas besoin de travailler, elle peut également envisager de faire un permis d’étude pour la durée de votre PVT.

    La troisième option, certainement celle qui conviendra à beaucoup d’entre vous, votre conjoint a la possibilité d’obtenir un permis de travail ouvert, sous certaines conditions.

    Lorsque vous passez la frontière, le gouvernement n’est ni assuré que vous travaillerez ni que votre emploi sera qualifié. Si vous parvenez à trouver un emploi rapidement et que vous réunissez les conditions suivantes, votre partenaire pourra alors faire sa demande de permis ouvert :

    • L’emploi que vous occupez au Canada est un emploi qualifié, c’est-à-dire un emploi de catégorie 0, A ou B selon la Classification nationale des professions canadienne
    • Vous êtes mariés ou conjoints de fait et vous pouvez justifier de ce statut (certificat de mariage, factures, attestations…)
    • Vous avez une preuve de cet emploi (contrat de travail, lettre d’embauche)
    • Votre emploi a déjà débuté et vous pouvez justifier d’au moins 3 fiches de paie

    Si vous réunissez ces conditions votre conjoint pourra rapidement faire sa demande de permis de travail ouvert. En effet, au Canada la paie est généralement versée toutes les 2 semaines (et parfois toutes les semaines), de ce fait, un mois et demi après le début de votre PVT, sa demande pourra être lancée.

    Si vous êtes convaincu par le PVT et que vous voulez vous inscrire dans le bassin, voici la démarche à suivre (un article tutoriel est en cours de rédaction).

    Paysage-PVT-Expatriation-Canada-Couple

    PVT Canada 2021 : comment trouver un emploi au Canada depuis la France

    Une offre d’emploi pour les métiers de la TECH (Développeurs, DevOps, Scrum…)

    Vous êtes dans la Tech et les TI (technologies de l’information) ? Vous êtes développeur, développeuse, Scrum Master ou Devops ? Vous recherchez un emploi au Canada ? 

    Maplr pourra certainement vous aider et vous proposer une offre d’emploi pour vous aider à obtenir votre PVT pour le Canada en 2021. Inscrivez-vous gratuitement à notre programme d’accompagnement pour en savoir plus ou postulez directement à nos offres.

    L’article Le PVT au Canada, tout ce que vous devez savoir est apparu en premier sur Maplr.

    ]]>
    https://maplr.co/le-pvt-canada/feed 0
    PVT Canada 2021 : Offre d’emploi nécessaire https://maplr.co/pvt-canada-2021-offre-d-emploi https://maplr.co/pvt-canada-2021-offre-d-emploi#respond Wed, 03 Mar 2021 19:30:09 +0000 https://maplr.co/?p=5620 PVT Canada 2021 - Une offre d'emploi est maintenant nécessaire pour le tirage au sort. Voici un article complet pour y voir plus clair.

    L’article PVT Canada 2021 : Offre d’emploi nécessaire est apparu en premier sur Maplr.

    ]]>

    ⚠Remarque : les informations ci-dessous tirent leur source du site du gouvernement canadien. Nous mettons régulièrement à jour nos articles pour assurer la concordance des informations.

    PVT Canada 2021 : offre d’emploi nécessaire pour le tirage au sort

    Le PVT (Permis Vacances Travail) est un permis de travail ouvert permettant de travailler pour n’importe quel employeur canadien et accessible via le programme EIC (Expérience Internationale Canada).

    Avant la pandémie, les candidats inscrits dans le bassin des PVT étaient invités à présenter une demande à la suite d’un tirage au sort et de façon totalement aléatoire. Les tirages au sort étaient effectués plusieurs fois par mois.

    Mais, en raison du COVID, ce programme a été arrêté durant l’année 2020 et a été officiellement relancé le 1er mars 2021.

    Depuis cette date et exceptionnellement cette année, seules les personnes qui ont une offre d’emploi valide pour le Canada auront la possibilité de se qualifier pour le tirage au sort. Cette nouvelle mesure fait suite aux restrictions de déplacement imposées par le gouvernement canadien depuis le début de la pandémie. En effet, seuls les voyages essentiels sont autorisés à l’international et l’obtention d’une offre d’emploi en fait partie.🛫🇨🇦

    Il est important de savoir que tout le monde peut s’inscrire au bassin des PVT, à condition que vous respectiez les exigences du programme EIC. Déterminez ici si vous pouvez présenter une demande.

    PVT Canada 2021 : comment envoyer son offre d’emploi

    Puisque cette année, seules les personnes qui ont reçu une offre d’emploi sont admissibles aux tirages au sort du PVT, il faudra envoyer votre offre d’emploi aux autorités canadiennes après votre inscription dans les bassins du PVT 2021 au Canada (article en cours de rédaction).

    Une offre d’emploi correspond simplement à une promesse d’embauche de l’employeur. Après votre inscription dans le bassin, vous devrez envoyer un courriel à l’immigration canadienne à l’adresse : IRCC.IECWorkingHoliday-VacancetravailEIC.IRCC@cic.gc.ca

    Vous devrez alors renseigner les éléments suivant dans le corps de votre message en remplaçant les informations en rouge par vos renseignements personnels :

    J’ai une offre d’emploi au Canada, et j’aimerais obtenir une invitation à présenter une demande. Mon numéro de profil au titre d’Expérience internationale Canada est le*[WXXXXXXXXX].
    Voici mes renseignements :

    • Nom complet [tel qu’il figure dans votre passeport — nom de famille suivi de vos prénoms];
    • Date de naissance [AAAA-MM-JJ]
    • Pays de résidence;
    • Date de création de votre profil d’EIC;
    • Renseignements relatifs à votre emploi : employeur [nom], au [adresse], coordonnées [numéro de téléphone ou adresse de courriel].

    Vous devez attacher en pièce jointe, une copie de votre offre d’emploi. Celle-ci doit comprendre les renseignements suivants :

    • Dénomination sociale de l’entreprise et nom commercial de l’entreprise;
    • Titre du poste;
    • Lieu de travail physique, y compris la ville et la province ou le territoire;
    • Fonctions principales du poste;
    • Date prévue de début de l’emploi;
    • Durée prévue de l’emploi;
    • Coordonnées principales de l’employeur;
    • Rémunération et nombre d’heures de travail.

    Une fois que vous êtes inscrits sur le bassin, il n’y a aucune date limite pour faire parvenir ce courriel.

    *Remarque : Le numéro de profil d’une demande au titre d’EIC commence par un « W », suivi de 9 chiffres. Il figure sur la lettre que vous avez reçue lorsque vous avez soumis votre profil à un bassin.

    pvt-canada-2021-offre-d-emploi

    PVT Canada 2021 : comment trouver un emploi au Canada depuis la France

    Une offre d’emploi pour les métiers de la TECH (Développeurs, DevOps, Scrum…)

    Vous êtes dans la Tech et les TI (technologies de l’information) ? Vous êtes développeur, développeuse, Scrum Master ou Devops ? Vous recherchez un emploi au Canada ? 

    Maplr pourra certainement vous aider et vous proposer une offre d’emploi pour vous aider à obtenir votre PVT pour le Canada en 2021. Inscrivez-vous gratuitement à notre programme d’accompagnement pour en savoir plus ou postulez directement à nos offres.

    Rechercher un emploi pour le Canada depuis la France : nos conseils

    Pour tous les autres domaines, voici quelques conseils pour vous aider à trouver un emploi depuis la France :

    • Préparez un CV au format Québécois : notre article complet vous permettra de mettre toutes les chances de votre côté
    • Identifiez votre emploi et la CNP (classification nationale de votre profession) au Canada. Cela vous permettra aussi de trouver l’appellation adéquate pour votre recherche d’emploi
    • Mettez à jour votre profil LinkedIn (site très utilisé au Canada)
    • Utilisez-les jobboards d’emploi : vous pouvez aussi rechercher les offres disponibles sur Indeed ou Guichet emploi ou tout autre site d’offres d’emplois spécialisés en fonction de votre domaine d’activité. 
    • Faites appel à votre réseau ! Le réseau est très important au Canada. N’hésitez pas à contacter les personnes que vous connaissez au Canada pour leur demander leur aide.

    Suivez tous nos conseils pour la recherche de votre emploi au Canada sur notre page linkedin.

    L’arrivée au Canada s’accompagne de nouvelles mesures, vous retrouverez un récapitulatif des mesures dans cet article complet.

    L’article PVT Canada 2021 : Offre d’emploi nécessaire est apparu en premier sur Maplr.

    ]]>
    https://maplr.co/pvt-canada-2021-offre-d-emploi/feed 0
    Arriver au Canada en période de COVID : les mesures (Test PCR, quarantaine à l’hôtel…) https://maplr.co/arriver-au-canada-covid https://maplr.co/arriver-au-canada-covid#respond Thu, 18 Feb 2021 15:10:12 +0000 https://maplr.co/?p=5474 L’article Arriver au Canada en période de COVID : les mesures (Test PCR, quarantaine à l’hôtel…) est apparu en premier sur Maplr.

    ]]>

    ⚠ Toutes ces informations sont susceptibles d’évoluer dans les prochains jours. Nous mettons à jour nos informations aussi souvent que possible ⚠

    📆 Mise à jour de l’article : 4 mars 2020

    Pour plus de renseignements ou pour des conditions spécifiques, nous vous invitons à lire attentivement les indications sur le site de l’immigration canadienne.

    Vous avez un permis de travail pour le Canada en poche mais vous ne savez pas comment se passera votre passage à la frontière ? Test PCR, hôtel, quarantaine ? L’arrivée au Canada en période de COVID comment cela se passe ? Nous avons réuni les principales informations pour vous aider à y voir plus clair 😊

    Pour limiter la propagation du virus, le Canada a récemment pris la décision de durcir l’accès au territoire aux étrangers. Sachez qu’il est tout de même possible de vous rendre au Canada si vous voyagez pour des raisons essentielles. Nous abordons le sujet des “motifs de voyage essentiel” dans cet article. Vous pouvez aussi vérifier votre éligibilité à entrer au Canada grâce à cet outil.

    Si cette procédure demande une certaine anticipation avant votre arrivée, toutes les personnes qui ont le projet de se rendre au Canada, pour des raisons professionnelles, ont la possibilité de maintenir leur voyage 🛫🇨🇦

    Voici un récapitulatif des conditions et de la procédure à suivre pour arriver au Canada en période de COVID.

    Les mesures d’immigration en période de COVID : où arriver au Canada ?

    À compter du 22 février 2021, uniquement quatre aéroports au Canada seront ouverts aux voyageurs internationaux: Montréal (YUL), Toronto (YYZ), Calgary(YYC), Vancouver (YVR).
    À l’arrivée, il n’y aura aucune correspondance possible (vols ou autobus) pour tous les passagers à destination du Canada. Vous souhaitez vous installer dans une autre de ces villes ? Nous vous conseillons de faire votre quarantaine obligatoire dans un de ces aéroports avant de vous rendre en toute liberté à votre lieu d’installation.

    covid-canada-arrivee-immigration

    Les mesures d’immigration en période de COVID : avant votre arrivée

    Dépistage du COVID-19 maximum 72h avant votre départ

    Comme pour beaucoup de pays, vous devez effectuer un test de la COVID-19 maximum 72h avant votre heure de départ (heure de votre vol). Le dépistage doit être effectué en laboratoire (ou dans un établissement de dépistage fiable) et le résultat doit bien évidemment être négatif.

    Attention, seul un test moléculaire de la COVID-19 sera accepté. Il s’agit par exemple d’un test de réaction de polymérisation en chaîne (PCR) ou d’amplification isotherme à médiation par boucle (LAMP). Un dépistage antigénique ne sera donc pas accepté.

    Les résultats (sous format papier ou électronique) vous seront demandés à votre arrivée à l’embarquement ou avant le passage de la sécurité.

    Les informations suivantes doivent figurer sur la preuve :

    • Nom et date de naissance
    • Le nom et l’adresse du laboratoire
    • La date à laquelle le test a été effectué
    • La méthode de test utilisée (PCR ou LAMP)
    • Les résultats du test

    Cliquez ici pour plus d’informations à ce sujet

    Télécharger l’application ArriveCAN

    Tous les voyageurs qui se rendent au Canada doivent télécharger l’application ArriveCAN. Celle-ci permet de fournir à l’immigration canadienne vos coordonnées exacts pour le temps de votre quarantaine de 14 jours. Celle-ci est à télécharger au plus tard à votre arrivée au Canada. Nous vous conseillons cependant de la télécharger sur votre téléphone avant votre départ. En effet, votre transporteur aérien pourrait le vérifier avant votre départ.

    Téléchargez l’application sur Android ou iOS.

    ArriveCAN-COVID-Immigration-Canada

    Préparer les documents justifiants la raison de votre voyage

    Votre contrôleur aérien doit s’assurer que votre voyage est considéré comme essentiel. Pour cela, pensez à garder avec vous les documents suivants, ils vous seront demandés à votre embarquement :

    • Votre permis de travail ou votre Lettre d’Introduction;
    • Une preuve de travail de votre employeur : cela peut être votre contrat de travail ou une attestation de votre employeur. L’agent d’immigration pourrait demander à vérifier l’exactitude des documents. Il doit donc y figurer : le nom de l’employeur et les coordonnées de l’entreprise.

    Le passage à la douane dépend toujours du bon vouloir de l’agent d’immigration. Il prend sa décision selon les éléments de preuve que vous lui avez fournis. Afin de mettre toutes les chances de votre côté, nous vous conseillons d’avoir à votre disposition :

    • Un plan d’isolement complet (oral ou écrit) : lieu prévu de votre quarantaine, réservation Airbnb, facture d’épicerie…
    • Toutes les preuves supplémentaires du caractère essentiel de votre voyage (il faudra prouver à l’agent d’immigration que vous ne venez pas à des fins touristiques notamment et donc non essentielles)
    • Si besoin : la lettre d’autorisation de voyage pour les membres de votre famille et les preuves de conjoint de fait/mariage (si vous venez en famille).
    COVID-WorkfromHome-Canada-Voyage

    Les mesures d’immigration en période de COVID : À votre arrivée au Canada

    1/ Nouveau dépistage de la COVID-19 à l’arrivée

    En plus du test moléculaire de la COVID-19 requis avant votre départ, un test de dépistage de la COVID-19 sera à faire dès votre arrivée au Canada directement à l’aéroport. Ce test est totalement gratuit.

    À noter que ce test est non intrusif et non douloureux.

    Pour Montréal, et une fois que vous avez votre date d’arrivée, vous pouvez vous inscrire ici pour votre Test PCR à l’aéroport. Toutes les informations à ce propos sont sur le site de Biron.

    2/ Séjour de 3 jours à l’hôtel à votre arrivée au Canada

    Vous serez tenu de réserver un hôtel pour une durée de 3 nuits (jusqu’à votre résultat de test PCR) après votre arrivée au Canada à vos frais. Ce passage à l’hôtel vous permet de résider dans un lieu sûr en attendant les résultats du test.

    Retrouvez ici la liste des hôtels autorisés par le gouvernement pour votre escale à l’arrivée. Vous avez aussi la possibilité de réserver directement votre hôtel en ligne directement sur le site de l’hôtel ou bien réserver via une plateforme de réservation par téléphone via le numéro officiel.

    Pour éviter l’encombrement des lignes téléphoniques, il demande aux voyageurs d’effectuer leur réservation au maximum 48 heures avant leur arrivée au Canada.

    Ces hôtels sont privés et doivent être en mesure de vous fournir les services essentiels estimés par l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) :

    • Assurer le transport sécuritaire de l’aéroport à l’hôtel (les frais de taxi vont seront remboursés par l’hôtel)
    • Fournir aux voyageurs les services de première nécessité, y compris les repas, le téléphone, accès gratuit au réseau Wi-Fi, et ce, dans un environnement sécuritaire et accessible;
    • Le nettoyage et la désinfection des lieux

    Une fois la réservation effectuée, gardez bien votre confirmation de réservation qui vous sera demandée par les agents d’immigration à votre arrivée.

    Le prix de votre réservation comprends : les 3 nuits, le trajet depuis l’aéroport et tous les repas (comptez environs 1000$ pour les 3 nuits pour l’hôtel Courtyard By Mariott, soit approximativement 200/250 euros par nuit, repas inclus).

    Et si mon test est négatif ?

    Si le test est négatif vous pourrez terminer votre quarantaine dans le lieu de résidence de votre choix renseigné sur ArriveCAN. Dans le cas contraire, le gouvernement désignera un lieu pour terminer votre quarantaine.

    Et si mon test est positif ?

    Vous serez déplacé vers un établissement de quarantaine désigné par l’Agence de santé publique du Canada pour effectuer le reste de votre quarantaine.

    Et si je reçois le résultat du test avant les 3 jours de ma réservation ?

    Dans le cas où le voyageur aurait les résultats négatifs de son test avant la fin des 3 jours, il pourra quitter l’hôtel pour continuer sa quarantaine dans son lieu de résidence. L’ajustement des frais sera à la discrétion de l’hôtel.

    Comment se rendre à l’hôtel ?

    Les passagers peuvent utiliser seulement leur véhicule personnel, prendre un taxi ou le service de navette de l’hôtel pour se rendre à l’hôtel. Les transports en commun et les services d’Uber, EVA ou Lyft ne sont pas autorisés. Il est obligatoire de se rendre immédiatement à l’hôtel en quittant l’aéroport.

    3/ La quarantaine de 14 jours obligatoire et test à domicile

    Une quarantaine obligatoire de 14 jours (comprenant les quelques jours passés à l’hôtel) est à respecter à votre arrivée au Canada. Que vous disposiez d’un logement propre ou d’un Airbnb, vous devrez déclarer votre lieu de quarantaine sur l’application ArriveCAN.

    Le premier jour de votre arrivée au Canada compte pour le jour 1 de votre quarantaine, peu importe l’heure d’arrivée. Vérifiez que vous soyez dans un quartier avec des commerces offrants la livraison de courses et de produits pharmaceutiques. L’agent d’immigration vous demandera si vous avez bien accès à ces services durant votre quarantaine. 

    Test de dépistage à domicile au jour 10

    Même si vous obtenez un résultat négatif à un test de dépistage de la COVID-19 au premier jour de votre arrivée, vous devrez quand même passer un nouveau test de dépistage de la COVID-19 à domicile cette fois, en suivant les instructions fournies avec votre trousse de test qui vous sera remis à l’aéroport. Vous devrez rester dans votre lieu de quarantaine jusqu’à ce que vous receviez un résultat négatif. Si vous obtenez un résultat positif, vous devez communiquer avec votre autorité locale en matière de santé publique et suivre ses directives. 

    entree-au-canada-pendant-covid

    L’article Arriver au Canada en période de COVID : les mesures (Test PCR, quarantaine à l’hôtel…) est apparu en premier sur Maplr.

    ]]>
    https://maplr.co/arriver-au-canada-covid/feed 0
    Interview d’Arthur : développeur Java/Kotlin expatrié à Montréal https://maplr.co/interview-arthur-developpeur-java-expatrie-a-montreal Wed, 03 Feb 2021 19:14:34 +0000 https://maplr.co/?p=5340 Arthur nous raconte son expérience en tant que développeur Java/Kotlin expatrié à Montréal, qui a rejoint la famille Maplr en avril 2019.

    L’article Interview d’Arthur : développeur Java/Kotlin expatrié à Montréal est apparu en premier sur Maplr.

    ]]>

    Arthur, développeur backend Java/Kotlin expatrié à Montréal a obtenu son PVT (Permis Vacances Travail) en 2019. Il a décidé de faire de Montréal la première étape de son grand Road trip à travers les États-unis. À son retour sur Montréal, il a pris contact avec Maplr pour l’aider dans sa recherche d’emploi et l’accueillir dans sa communauté de Tech expatriés. Depuis, il est un membre actif de notre communauté et nous fait découvrir toutes les plus bonnes microbrasseries de Montréal ! Découvrez son témoignage et son retour d’expérience après plus d’un an de vie au Canada !

    Arthur-developpeur-expatrie-montreal-canada
    arthur-expatriation-montreal-java

    Interview d’Arthur, développeur Backend Java/Kotlin expatrié à Montréal depuis avril 2019.

    Salut, je m’appelle Arthur (c’est normalement écrit dans le titre mais bon je préfère le rappeler).  J’ai 27 ans et je suis au Canada depuis avril 2019. Je suis originaire des Alpes où j’ai fait un DUT Informatique à Annecy avant de partir faire 3 ans d’école d’ingénieur à CPE Lyon en Alternance chez EDF. Mon diplôme une fois en poche, j’ai travaillé 2 ans dans une startup/PME à Lyon avant de décrocher un PVT et de partir vivre mon rêve canadien. En arrivant sur Montréal, j’ai acheté une voiture que j’ai aménagée pour accueillir un lit de camp et je suis parti 3 mois faire le tour de l’Amérique du nord (Montréal -> La Nouvelle-Orléans -> Los Angeles -> Vancouver -> Montréal).

    Présentement, je suis employé chez un partenaire de Maplr, éditeur de logiciel, depuis plus d’un an en tant que développeur backend sur du Java/Kotlin et membre de la communauté Maplr !

    Quelles sont les raisons de ton expatriation à Montréal ?

    J’ai la bougeotte et j’ai toujours été attiré par cet appel de la nature qu’évoque la canada : Les grands espaces vides d’habitations humaines, la grandeur du pays et ces multiples paysages entre mers et montagnes. Et puis c’est un pays bilingue donc parfait pour pratiquer son anglais tout en ayant le français en cas de pépin. Après 2 voyages sur place, je me suis lancé dans les démarches du PVT pour concrétiser ce besoin de partir.

    arthur-developpeur-java-expatrie-montreal

    Comment s’est déroulée ton expatriation à Montréal ?

    Un mélange d’appréhension et d’excitation au fur et à mesure que le départ s’approchait. Mais c’est ce qui fait le sel de cette expérience : on sait toujours ce que l’on quitte, jamais ce que l’on gagne. Une fois dans l’avion et qu’on sent que les roues quittent le sol de notre région, on sait que pour les prochaines années ne seront pas comme les autres et qu’on commence un nouveau chapitre de notre vie.

    As-tu rencontré des difficultés lors de ton expatriation à Montréal ?

    Partir dans l’inconnu seul n’est pas la plus facile des expériences. Au début tout est beau, tout est nouveau. On est vraiment dans l’excitation de vivre dans un autre pays. Puis, au fur et à mesure, la routine s’installe et tout commence à manquer. Pour moi c’était principalement la famille et les amis. Ne connaissant personne à Montréal, je me suis vraiment retrouvé seul sur place. Heureusement, on refait un peu ses cercles sociaux sur place et on se refait vite des amis précieux sur place. Il faut faire attention à ne pas se faire submerger par cette vague de nostalgie sous peine de revoir le pays natal plus vite que prévu.

    arthur-developpeur-java-kotlin-expatrie-canada

     

    Que penses-tu de l’accompagnement offert par Maplr ?

    Un accompagnement express pour ma part. Après un voyage de 4 mois à travers l’Amérique du nord, j’ai finalement décidé de m’installer à Montréal. Il m’a fallu un bon mois pour trouver un logement puis un autre pour prendre mes marques. Après tout ce temps, à seulement profiter du temps qui passe, il a bien fallu chercher une job digne de ce nom pour remplir les fonds dépensés dans le voyage. 

    Mes 3 premières semaines de recherche d’emploi ont été assez difficiles : les repères professionnels que j’avais en France ne s’appliquent pas du tout ici et je ne savais pas où chercher. J’ai fini par contacter Maplr un vendredi matin sur les conseils d’un ami. Le lundi on se rencontrait, le jeudi je passais une entrevue dans ma société et l’après-midi même je signais mon contrat ! 5 jours seulement se sont écoulés entre ma prise de contact et mon embauche !

    Qu’est-ce que tu aimes le plus dans la communauté Maplr ?

    J’ai parlé plus tôt de l’aspect social qui m’avait manqué le plus et c’est exactement ce que m’a apporté Maplr. Des gens qui vivent la même expérience que moi et avec qui on part arpenter tous les bars, escape-games et chalets de la région. La communauté Maplr tient une grande place dans ma vie montréalaise maintenant !

    « La communauté Maplr tient une grande place dans ma vie montréalaise maintenant !« 

    Arthur

    Développeur Backend Java/Kotlin à Montréal

    communaute-maplr-evenement-gauthier

    Quel accueil as-tu reçu des canadiens ?

    Je n’ai rencontré que des gens extrêmement sympathiques. J’ai fait de nombreux Airbnb en chambre chez l’habitant à mon arrivée et ils ont toujours tout fait pour m’aider lorsque j’en avais besoin.

    Arthur-developpeur-java-backend-expatrie-canada

    Que penses-tu du coût de la vie en tant qu’expatrié à Montréal ?

    Le coût de la vie est un peu supérieur à celui que j’avais à Lyon. Les prix des logements sur Montréal sont en train d’exploser et on est loin de l’eldorado des Français arrivé au début des années 2010. Pour la nourriture, je dirais que c’est aussi le cas, surtout avec la crise de la Covid. Je me retrouve rapidement avec une facture d’épicerie à 80-100$ sur le plateau Mont-Royal si je prends de bons produits.

    Nota  : si tu as besoin de plus d’informations concernant le coût de la vie à Montréal, cet article est fait pour toi.

    Qu’est-ce que tu aimes le plus à Montréal ?

    J’ai deux passions dans la vie : découvrir des bières de microbrasserie et me balader dans les parcs et c’est pas ce qui manque à Montréal ! Je fouine souvent dans les dépanneurs spécialisés en bière pour trouver les dernières créations des brasseurs de la région, tout en emportant quelques Maplrs dans mon sillage 😉

    Sinon pour me ressourcer, j’adore aller faire un tour dans le jardin botanique de la ville. C’est un havre de paix avec de magnifiques jardins thématiques.

    microbrasseries-montreal-expatriation-activite

    Côté pro, est ce qu’il y a des différences avec la France ?

    On fait bien plus rapidement confiance aux gens ici. En moins de quelques mois dans mon entreprise, j’ai tout de suite été très impliqué dans les décisions techniques et j’ai rejoint une équipe sur un projet critique pour la compagnie. L’âge et les diplômes n’importent absolument pas ici, il faut montrer ce que l’on sait faire et le reste va tout seul. Surtout que la relation avec ses managers est absolument différente : tout est “flat”. Je peux sans problème proposer d’aller boire une bière ou manger une pizza à un 5 à 7 avec mes managers. On se tutoie et on travaille ensemble !

    As-tu eu une évolution sur ton salaire par rapport à la France en tant que développeur Java Backend ?

    Oui, je peux dire que j’ai vraiment vu une différence en venant ici. Les développeurs se font rares sur Montréal et c’est plutôt à notre avantage. On peut facilement gagner près de 2x le salaire moyen d’un québécois. 

    Quel est ton quartier préféré et pourquoi ?

    Je suis tombé amoureux de mon petit quartier de Laurier, situé au Nord de la rue Mont-Royal. On y trouve la même qualité de vie avec des commerces de proximité et un charme fou avec un grand parc idéal pour faire des BBQ l’été, tout en étant bien plus calme.  Pour plus d’informations concernant les quartiers de Montréal, cet article est fait pour toi.

    plateau-laurier-quartier-montreal-expatriation

    Comment s’est passé ton confinement/la phase COVID à Montréal ?

    Je n’étais vraiment pas prêt pour ce confinement : petit appartement, aucun bureau, pas d’écran ni de clavier et souris. Et forcément, les magasins de meubles ont été pris d’assaut…

    Je me suis équipé au fur et à mesure des retours en stocks.  Le printemps a été assez long à ne rien pouvoir faire mis à part ses courses. Le temps n’était pas terrible non plus ce qui m’a permis de relativiser. Finalement, on a bien pu profiter de l’été et on sait que tout va bien aller.

     Un dernier conseil pour les futurs expatriés à Montréal ?

    Une expérience à l’étranger n’est jamais une mauvaise chose, qu’elle dure 6 mois, 2 ans ou à vie. Il faut sortir de sa zone de confort pour s’ouvrir l’esprit et se rendre compte qu’il y a plein de choses que l’on prenait pour acquises à tort. 

    Sur le plan matériel, je vous conseille de ne pas tout préparer à l’avance. Prévoyez logement, transports et autres pour les 15 premiers jours. Il vaut mieux être sur place pour chercher à s’installer durablement.

    arthur-expatriation-canada

    Autre chose à partager avec nous ?

    Si voyager vous intéresse, sachez que j’ai documenté tout mon road-trip à travers l’Amérique sur mon blog.

    Envie de tenter l’aventure au Canada ?

    Toi aussi tu as envie de découvrir les plus belles microbrasseries du Québec, faire un road trip ou te balader dans de grands espaces ? Alors rejoins la famille Maplr. En plus, on, recherche activement quelqu’un de motivé pour faire découvrir à Arthur de nouveaux chouettes endroits 🙂

    Tu recherches comme Arthur un poste de développeur Java/Kotlin Backend ? Chez Maplr, nous t’accompagnons gratuitement pour trouver ton emploi en TI à Montréal et sur toutes les phases de ta relocalisation. Notre équipe franco-canadienne est là pour te guider et te donner toutes les informations nécessaires pour démarrer sereinement ta nouvelle vie à Montréal !

    Rejoins sans attendre notre communauté.

    arthur-developpeur-java-expatrie-montreal-mont-royal

    L’article Interview d’Arthur : développeur Java/Kotlin expatrié à Montréal est apparu en premier sur Maplr.

    ]]>
    Montréal en temps de Covid pour nos expatriés https://maplr.co/montreal-en-temps-de-covid-pour-nos-expatries https://maplr.co/montreal-en-temps-de-covid-pour-nos-expatries#respond Wed, 27 Jan 2021 19:05:24 +0000 https://maplr.co/?p=5246 L’article Montréal en temps de Covid pour nos expatriés est apparu en premier sur Maplr.

    ]]>

    Qu’on se le dise, la vie n’est plus la même depuis le début de la pandémie qu’on soit expatrié ou non.

    L’expatriation à Montréal en temps de COVID a séduit de nombreux Maplrs, comme Marine et Julienqui ont décidés de réaliser leur rêve malgré la pandémie mondiale. Il est clair que s’installer dans une nouvelle ville et découvrir nouvelle culture quand on doit rester enfermer chez soi, ce n’est pas le plus fun mais vous allez découvrir que c’est totalement possible.

    Découvrez les témoignages de certains de nos expatriés Maplr qui vous raconte leurs expériences à Montréal en cette période si particulière.

    Thomas, développeur expatrié à Montréal depuis octobre 2020

    Immigrer au Canada en pleine pandémie mondiale, en voilà une bien curieuse idée ! 

    Dans mon cas, il s’agissait en fait d’un projet planifié depuis longtemps. Je dirais que le covid a confirmé mon envie de traverser l’Atlantique et de me lancer dans ce rêve que j’avais en tête depuis tant d’années. Finalement, travailler de la maison en Belgique ou au Canada, cela revenait au même en termes de risque sanitaire.

    Mon arrivée sur place a confirmé une petite phrase que j’aime souvent me dire : dans la plupart des crises, des portes se ferment et d’autres s’ouvrent. La fermeture des frontières par exemple, s’est avérée devenir un avantage pour moi une fois franchie. En effet, plus de retours au pays, moins d’entrées et donc marché de l’immobilier plus intéressant. Beaucoup de places de coloc et plus besoin d’entretiens pour habiter dans un endroit prisé tant le manque est palpable. De nombreux propriétaires se retrouvent avec des appartements vides pour différentes raisons. Premièrement, pour les faits cités au-dessus, deuxièmement pour le télétravail. En effet, les personnes ayant acheté un second logement en ville pour être proche du travail vivent désormais dans leur résidence principale avec jardin. C’est donc une perte sèche pour eux et une nouvelle opportunité de négociation pour votre agent immobilier.

    Évidemment, ces portes ne sont pas éclairées comme celles d’un casino, c’est en prenant des risques, en explorant et en ayant de bons contacts sur place (#Maplr) qu’elles sont découvertes. Mon installation dans la belle ville de Montréal s’est très bien passée. Je ne vais pas vous cacher qu’il y a forcément eu des petites surprises, mais cela fait partie du jeu et de l’aventure. Et s’il y a bien une chose qui a fait la différence sur ce point, c’est l’aide fournie par Maplr. J’avais initialement dans l’idée de tout faire seul sans me faire aider, raison pour laquelle j’avais déjà mon permis de travail quand j’ai signé par coup de cœur pour ce projet. Mais cela ne les a pas empêchés de m’aider sur de multiples autres points, et de cette façon, me rendre la vie bien plus facile.  

    Pour terminer, il est certain que faire partie d’une aussi belle famille en arrivant fait très chaud au cœur. Cela donne un gros coup de boost qui fait la différence et vous pousse encore plus loin.

    « Alone we go faster, together we go further. “

    montreal-en-temps-de-covid

    Clara arrivée en avril 2019 à Montréal

    Qui aurait cru que je vivrais une pandémie mondiale depuis Montréal… Vous savez quoi ? Je suis bien heureuse de pouvoir vivre ces moments difficiles depuis le Canada et pour plusieurs raisons.

    Le Canada a pris des mesures strictes durant le premier confinement et depuis nous suivons une ligne de conduite plus souple qui permet de nous déplacer tout en respectant les règles sanitaires. Tout cela est possible grâce au maintien des gestes barrières et le respect des règles par les Canadiens. 

    Ah oui… Pas d’attestation de déplacement nécessaire, l’état te fait confiance pour respecter les mesures.

    Un des principaux avantage de vivre au Canada c’est qu’il y a beaucoup d’espaces ! Alors dès que je veux prendre l’air, j’attrape ma veste et je pars me balader dans les parcs de la ville. Le week-end, je peux louer une voiture avec mon chum et partir à la découverte des grands parcs nationaux !

    Ce que je retiens essentiellement de mon année 2020, c’est la chance que j’ai eue de découvrir l’Ouest Canadien cet été. Quelque part la situation m’a amenée à y aller car je devais initialement voyager dans un autre pays durant mes vacances. Je ne regrette vraiment pas ce voyage, il fait incontestablement partie des plus beaux que j’ai pu faire. Je souhaite à tous les expatriés de venir découvrir les grands espaces de l’Alberta ou de la Colombie Britannique, c’est magnifique !

    Enfin, venant d’un tout petit village, il y a un avantage que je considère à Montréal : Uber Eats, DoorDash et Skip sont des géants de la livraison au Canada et les restaurants sont habitués à ce genre de services depuis longtemps. Les soirées de tempêtes en hiver tu peux facilement te faire livrer et le choix est large !

    En plus Uber Eats fait souvent des codes promos. Je me souviens que lorsque les nouvelles mesures de confinement avaient été prises début octobre, Uber livrait un repas gratuit à toutes les personnes qui étaient en zone rouge !

     Marine arrivée en août 2020 à Montréal

    La pandémie a forcément bouleversé l’arrivée que l’on avait prévu, et même si certains aspects deviennent plus compliqués, on a aussi trouvé que les liens avec les autres Maplr s’étaient tissés très vite ! Dans ces moments-là même si on est isolés physiquement des autres, n’hésitez pas à discuter par messages, à organiser des petites sessions de jeu comme on l’a fait entre nous pour discuter sur Discord ou autre ! Partager les aléas de la vie d’expatrié rapproche vous verrez, et c’est l’occasion de partager toutes ses bonnes adresses pour se faire livrer de super plats réconfortants !

    De notre côté, on a également pris le temps de se balader dans les différents quartiers et tout particulièrement le Vieux Montréal, qui vous ressourcera par son côté un peu Européen et ses plans d’eau ! Même si c’est étrange, visiter des quartiers normalement bondés maintenant bien plus calmes est appréciable, parce qu’on ne se sent pas pressés par la foule ou le temps.

    Nous avons aussi profité d’aller voir les magnifiques illuminations de Noël aux quatre coins de la ville ! Que vous soyez amateur de cette ambiance festive ou non, ça vous mettra du baume au cœur et ça vous fera de belles photos à envoyer à vos proches ou à garder pour vous ! C’est aussi l’occasion de balader deux fois : si vous avez vu les quartiers sous un beau temps, pourquoi ne pas les re-découvrir enneigés cette fois ? Ce qu’on adore avec Montréal c’est qu’on peut trouver beaucoup de balades en fonction de nos envies : la ville regorge de parcs plus ou moins grands, de rues commerçantes, de rues plus calmes, originales, charmantes, où se réunissent plein de couleurs et de senteurs (Chinatown par exemple). Même si la pandémie change beaucoup de choses, vivre un confinement ici est je pense beaucoup plus sécuritaire dans le sens où la majorité des gens feront attention (même aux passages piétons, 2m entre chaque personne), on peut quand même se balader, des mesures strictes sont appliquées, etc. 

    En résumé, même si vous rencontrez des difficultés, sachez que vous trouverez de nombreuses personnes qui passent ou sont passées par vos questionnements, et sur qui vous pourrez vous appuyer pour vous rassurer ! Et même si parfois vous vous laissez porter par le confinement, ne boudez pas la ville, pandémie ou non, elle regorge de belles choses…

    Montreal-expatriation-covid-tourisme-maplr

    Alexandre et Léa, arrivés en décembre 2019 au Québec

    Nous sommes arrivés à Montréal en décembre dernier, soit juste avant le début de la pandémie mondiale. On a eu le temps de profiter un peu de l’hiver canadien jusqu’au moment où on nous a demandé de rester chez nous. J’ai eu la chance d’avoir été intégré à mon poste de développeur iOS en janvier et d’avoir eu de vraies interactions avec mon équipe avant qu’on mette en place le télétravail complet.

    Nous avons respecté l’ensemble des préconisations du gouvernement et nous avons attendu la fin du “confinement” pour pouvoir sortir de Montréal et aller visiter Québec, Ottawa, ou encore Toronto. Sinon, nous avons essayé de sortir nous balader dans le vieux Montréal lorsque le temps nous le permettait le weekend, ou de prendre l’air quelques minutes dans la cour de notre immeuble en semaine.

    Découvrir Montréal dans cette atmosphère est assez décevant pour nous puisqu’on nous avait beaucoup parlé d’une ville très animée et dynamique. Mais aujourd’hui on s’est habitué à ce climat spécial, et nous avons hâte de connaître la vraie ville de Montréal avec tous ses festivals et ses animations dont on nous a tant parlé ! Car oui ça va bien aller et il faut garder espoir !

    L’article Montréal en temps de Covid pour nos expatriés est apparu en premier sur Maplr.

    ]]>
    https://maplr.co/montreal-en-temps-de-covid-pour-nos-expatries/feed 0
    Expatriation : 9 moyens de se faire des nouveaux amis à l’étranger https://maplr.co/se-faire-des-amis-a-letranger-expatriation https://maplr.co/se-faire-des-amis-a-letranger-expatriation#respond Fri, 22 Jan 2021 17:57:21 +0000 https://maplr.co/?p=5157 L’article Expatriation : 9 moyens de se faire des nouveaux amis à l’étranger est apparu en premier sur Maplr.

    ]]>

    Si tu as prévu de voyager seul(e) et de t’installer dans un nouveau pays, tu as sans doute fait la liste de toutes les choses importantes auxquelles tu dois penser à ton arrivée : trouver un logement, une banque, une assurance, etc. Pourtant, faire des rencontres ne fait peut-être pas partie de ta liste mais reste essentiel… Voici donc quelques conseils pour se faire des amis à l’étranger et même avant ton départ!

    Adhérer à des groupes en ligne pour se faire de nouveaux amis à l’étranger

    Il existe une multitude de groupes en ligne pour faire de nouvelles rencontres.

    Dans un premier temps, tu trouveras les sites généralisés où les expatriés y racontent leurs expériences. Tu peux y commenter des publications et poser des questions. Cela te permettra d’entamer une discussion avec eux.

    Tu peux également trouver des groupes plus spécialisés qui te permettront de rencontrer des personnes qui ont les mêmes centres d’intérêt que toi. Voici quelques exemples :

    • Pour faire des rencontres et, pourquoi pas, organiser des escapades le week-end avec de nouvelles personnes, tu peux retrouver le groupe Sorties / soirées / bons plans PVTISTES Canada 🤙🏻
    • Tu es une fille et tu aimerais rencontrer d’autres filles ? Le groupe Facebook sorties entre elles Montréal  te permettra de rencontrer des femmes qui ont vécu la même expérience d’expatriation que toi et qui t’accueilleront à bras ouverts.

    Pour les plus sportifs, sachez qu’il existe un grand nombre de groupes Facebook dédiés à l’organisation d’activités sportives, en équipe mais aussi en individuel. Tu peux par exemple trouver un partenaire avec qui jouer au tennis ou encore intégrer une équipe de joueurs de foot en extérieur ou en salle.

    Encore une fois, n’hésite pas à discuter avec certaines personnes avant même ton arrivée. Tu pourras sympathiser avec eux et organiser des rencontres dès ton arrivée.

    La communauté Maplr

    Maplr a pour objectif de t’accompagner dans l’ensemble de ton processus d’expatriation et cela passe bien évidemment par ton intégration sur place !

    Si tu suis Maplr depuis un moment (c’est qu’il faut que tu arrêtes d’hésiter et que tu fasses tes bagages 😜), tu as sans doute remarqué que nous avons déjà accompagné plusieurs Maplrs dans leur expatriation. Ces personnes font partie de notre réseau et, lorsque tu auras franchi le pas ✈, elles feront partie du tien !

    La communauté Maplr est un véritable réseau d’entraide et regroupe des personnes qui ont décidé de s’expatrier au Canada.

    Avant même ton arrivée, nous te mettrons en relation avec les Maplrs pour que tu puisses te présenter et engager la conversation. Nous organisons très régulièrement des évènements entre les Maplrs et leurs familles pour créer du lien et de nouvelles amitiés. Voilà un excellent moyen pour toi de te faire des amis à ton arrivée.

    Sache que malgré la pandémie, nous continuons d’organiser des évènements virtuels et des jeux à distance en petit groupe 🎮

    Faire des rencontres à Montréal

     

    Rencontrer tes collègues de travail

    Au Canada, il est de coutume d’organiser ce que l’on appelle des 5 à 7. Il s’agit en réalité de l’expression québécoise pour dire “Afterwork”. Pourquoi 5 à 7 ? Tout simplement car c’est un apéro juste après le travail généralement organisé de 17:00 à 19:00 (ou plus tard pour les plus téméraires).

    17:00 ça te parait tôt ? Et pourtant ! Le rythme de vie au Canada est très différent.

    Si ça t’intéresse, nous abordons le sujet du rythme de vie à Montréal dans cet article.

    Une autre astuce consiste à faire connaissance avec ses futurs collègues de travail avant même ton entrée en poste. Il te suffit de te connecter avec eux via LinkedIn et d’engager la conversation. De cette façon, à ton arrivée dans l’entreprise tu ne seras pas totalement inconnu(e).

    Se faire de nouveaux amis à l’étranger en organisant ou participant à des meetups

    Les meetups sont des rassemblements de personnes ayant un intérêt commun. En d’autres termes, tu rencontres des personnes lors d’événements à thème pour échanger de vos intérêts communs et tissez de nouveaux liens. En attendant la fin de la pandémie, les événements continuent virtuellement. Il s’agit d’un bon moyen pour se faire des amis à l’étranger.

    • L’application meetup

    Connais-tu l’application meetup ? Si tu es un(e) adepte des meetups, ça devrait t’intéresser ! Elle te permettra de rencontrer du monde tout en faisant les activités que tu aimes !

    Il existe une multitude de groupes aussi bien à vocation purement sociale comme des événements de rencontre dans des bars, des salles de jeux, des randonnées… Mais aussi à des fins professionnelles comme des groupes pour apprendre une nouvelle langue, s’entraider sur les projets informatiques, etc. Trouve ton meetup !

    • Les meetups techniques

    En fonction de tes compétences techniques, tu trouveras toujours un meetup lié à la technologie en question. Chaque communauté possède généralement son Slack/discord associé. C’est un très bon moyen de faire du réseautage et rencontrer de nouvelles personnes.

      Quelques meetups techniques sur Montréal : 

      • Le Montréal Java User Group (JUG) : est une communauté autour de l’écosystème JAVA se réunissant chaque mois afin d’échanger des idées et de discuter des avancées technologiques. Les réunions sont gratuites, ouvertes à tous et consistent en une présentation technique, une démonstration d’un produit, ou une table ronde. 
      • Devops Montréal : Ce groupe s’adresse à tous ceux qui sont intéressés par la mouvance Devops et la transformation digitale des entreprises. Tous les niveaux sont les bienvenus.
      • Agile Montréal : Ce groupe est destiné à toute personne qui pratique ou qui souhaite développer sa pratique agile en entreprise dans des domaines aussi variés que la gestion de projets, la gestion des humains, la stratégie, l’innovation, le développement du leadership ou l’agilisation des opérations.
      • Vue Montréal : Groupe pour toute personne intéressée par Vuejs. Les rencontres ont pour but d’apprendre sur Vue.js d’une manière ou d’une autre: par des présentations ou par de l’entraide entre participants.
      Se-faire-des-amis-à-l'étranger

      Apprendre une nouvelle langue et se faire de nouveaux amis

      Ton objectif est de te créer un cercle d’amis anglophone pour améliorer ton niveau d’anglais ? Il existe des applications qui te permettront de rencontrer des personnes anglophones. Un excellent moyen de se faire des amis à l’étranger tout en améliorant son niveau d’anglais (ou une autre langue).

      Généralement ces applications fonctionnent sur la base d’un échange de connaissance : une personne t’apprend une langue et tu apprends ta langue maternelle à ton interlocuteur.

      Voici quelques exemples d’applications : HelloTalk, Speaky, Tandem, mylanguageexchange

      Découvrir les bars à jeux

      Es-tu un(e) adepte des jeux de société ? Alors les bars à jeux sont faits pour toi ! C’est un concept qui se développe de plus en plus : rencontrer de nouvelles personnes en jouant à des jeux de plateau (jeux de rôles, pictionary, meurtre et mystères, etc.).

      À Montréal, il en existe plusieurs et sont aussi atypiques les uns que les autres, en voici une petite sélection.

      Faire des rencontres à l'étranger

      Faire du bénévolat

      Un très bon moyen de faire de nouvelles rencontres tout en soutenant une cause qui te tient à cœur est de faire du bénévolat 🤝

      Il existe beaucoup d’associations au sein desquelles tu pourras apporter ton soutien. Voilà une belle façon de trouver des amis avec qui tu partages les mêmes objectifs humanitaires et les mêmes centres d’intérêts.

      Retrouvez les différents centres d’action bénévole de Montréal et ses alentours :

      S’inscrire sur des sites de rencontres

      La pandémie qui nous touche rend difficile les rencontres amoureuses… Mais chez Maplr nous avons aussi pensé aux célibataires !

      Voici quelques applications de rencontre qui fonctionnent aussi très bien à Montréal : le fameux TinderBumbleHappn

      Faire des rencontres au Canada

      Apprendre les notions de bases en québécois 

      Enfin, si tu pars dans un pays étranger, la première chose à faire est d’apprendre les notions de bases dans la langue du pays. Si tu viens au Québec, ce sera plus facile puisque le français y est la langue principale. Dans ce cas, le meilleur conseil que l’on puisse te donner est de te familiariser avec les expressions québécoises !

      Pour t’entraîner, voici donc un site qui regroupe plusieurs d’entre-elles 😉 

      Un doute durant une réunion ou une soirée entre amis ? Voici Wikébec, le dictionnaire participatif pour trouver la définitions des mots ou expressions rapidement. 👍🏻

      Crois-moi cela évite bien des quiproquos !

      Tu es toujours à la recherche d’un emploi au Canada ?

      L’article Expatriation : 9 moyens de se faire des nouveaux amis à l’étranger est apparu en premier sur Maplr.

      ]]>
      https://maplr.co/se-faire-des-amis-a-letranger-expatriation/feed 0
      Survivre à l’hiver au Québec : conseils pour futurs expatriés https://maplr.co/nos-conseils-pour-survivre-hiver-au-quebec https://maplr.co/nos-conseils-pour-survivre-hiver-au-quebec#respond Sat, 21 Nov 2020 22:01:49 +0000 https://maplr.co/?p=2922 L’article Survivre à l’hiver au Québec : conseils pour futurs expatriés est apparu en premier sur Maplr.

      ]]>

      Vous arrivez prochainement à Montréal ou vous y êtes installés depuis peu et vous vous demandez comment survivre à votre premier hiver au Québec ? On vous donne nos conseils d’expat’ !

      Les grands espaces, la nature, la douceur de vivre, le dynamisme de la ville lui confèrent des atouts non négligeables, mais il y a bien un point ici à prendre en compte lorsque l’on décide de venir y vivre : l’hiver. Parce que oui, l’hiver au Québec, c’est plusieurs mois de manteau blanc dans les rues et de grosses doudounes sur vos épaules. 

      Mais n’ayez pas peur ! À Montréal, l’hiver rime aussi avec grand Soleil et belle luminosité : deux ingrédients clés pour un moral au top. Les températures atteignent certes des niveaux très bas parfois, mais soyez rassuré.e.s : le froid canadien est bien différent du froid européen et certain.e.s disent même qu’ils.elles ont plus froid à Paris qu’à Montréal. L’hiver ici est plus sec, plus facile à supporter quand on est bien équipé.e.s. Comme vous le lirez plus bas, la ville est vraiment faite pour que vous puissiez presque oublier la neige une fois sorti.e.s de chez vous !

      Vivre l’hiver au Québec, c’est aussi s’imprégner de toute l’ambiance féérique des films de Noël romantiques ! À vous les belles rues enneigées, les illuminations dans la ville (et dans vos yeux), les chants joyeux et l’odeur de vin chaud ! La magie du temps des fêtes est partout – à Montréal, il y a même des endroits pour faire griller ses guimauves ou se réchauffer les mains autour d’un feu.

      Pour anticiper votre premier hiver au Québec, nous vous livrons ici toutes les clefs pour survivre à l’hiver, en 3 règles d’or seulement ! 

      Règle 1 : un bon équipement, tu auras !

      La recette pour passer un bon hiver à Montréal est simple : avoir un – très – bon manteau et de – très – bonnes bottes. 

      COMMENT CHOISIR LE MANTEAU IDÉAL ? 

      Pour votre manteau d’hiver, gardez à l’esprit ces trois principes : isolation, coquille et imperméabilité

      Le duvet est le composant par excellence pour garantir une bonne isolation, mais il aura tendance à moins isoler une fois mouillé. Notez que les manteaux en fibres synthétiques sont plus abordables et légers – donc plus confortables – que ceux en duvet. Pour le froid extrême, les isolants synthétiques les plus performants sont le Primaloft, le Thermadux et l’Isosoft – autant de beaux mots que vous vous réjouirez de retrouver à l’intérieur de votre manteau. 

      Une fois l’isolation et l’imperméabilité de votre futur bouclier anti-froid vérifiés, vous vous pencherez sur la coquille, la couche extérieure du manteau.

      Cette dernière vous protègera contre la neige, la pluie et le vent. Ici, plusieurs familles de matériaux sont disponibles : le nylon et le polyester, légers et abordables, vous protègeront du vent mais seront moins résistants au froid – puis lorsque l’on dit “froid”, on sous-entend ici “-20 degrés”. Les laminés de téflon comme le Dry loft vous offriront une excellente protection contre les intempéries. Le Gore-Tex, imper-respirant, évacuera votre transpiration (oui, il vous arrivera de transpirer dans votre manteau d’hiver, surtout si vous empruntez le métro et que vous passez des -20 degrés cités ci-dessus à +20 degrés collés-serrés en heure de pointe) et empêchera la neige et la pluie de s’infiltrer. Enfin, la laine polaire aura l’avantage de sécher rapidement et de vous isoler même si vous êtes trempés. 

      Petites astuces pour choisir votre manteau qui deviendra votre seconde peau en hiver : 

      • Achetez en un avec une capuche et de la (fausse) fourrure si possible, élément essentiel contre la neige et le vent – prenez exemple sur les Inuits. 
      • Privilégiez les fermetures éclairs aux boutons.
      • Faites en sorte que votre manteau arrive au moins à vos cuisses ou vos genoux ; en plus d’avoir l’impression de sortir emmitouflé.e.s dans une couverture chaque matin, cela vous protègera mieux du vent et du froid.
      • Prenez un manteau avec de grandes poches pour vous garder au chaud et y glisser, téléphone portable, gros gants et vos mains en même temps. 
      • Ne vous fiez pas aux cotes de températures indiquées sur les manteaux, outils de marketing faits pour rassurer les clients un peu perdus – les seules cotes valables sont inscrites dans la composition de votre manteau !

      Quelques marques de manteaux incontournables : Kanuk, Audvik (québécois), Arc’teryx, Mackage, Noize, the North Face, Pajar, Rudsak…

      COMMENT CHOISIR LES BOTTES IDÉALES ? 

      Investir dans un manteau comme dans des bottes d’hiver peut devenir très onéreux – comptez environ 600 CA$ pour un équipement complet de bonne qualité. Aussi, il vous est possible de choisir des bottes qui conviennent aussi bien à un mode de vie citadin qu’à un week-end en chalet à la montagne. Voici ici un petit guide pour choisir vos futures bottes d’hiver.

      • Choisissez des bottes légères et confortables : ce sera l’élément principal de votre confort pour marcher jusqu’au travail ou pour une randonnée sur le Mont-Royal – surtout lorsque marcher jusqu’à votre station de métro s’avère aussi intense qu’une randonnée en montagne. 
      • Des bottes arrivant à mi-mollets sont l’idéal pour envelopper la jambe et réchauffer davantage vos pieds.
      • L’imperméabilité des bottes est à ne pas négliger pour ne pas vous retrouver les pieds mouillés et congelés : aussi, il est recommandé de se procurer un “sèche bottes” (à environ 10 $ dans les pharmacies Jean Coutu ou Pharmaprix) qui se glisse dans les bottes chaque soir. 
      • Du côté de la fibre naturelle, la laine est un très bon isolant et une valeur sûre. Il existe aussi des fibres isolantes synthétiques, comme le Thinsulate, qui sèchent très rapidement et possèdent les mêmes propriétés que les fibres naturelles.
      • Portez toujours des bas (chaussettes) chauds et confortables.
      • La semelle : plus elle est épaisse, moins vous aurez froid.

      Quelques valeurs sûres : Sorel, Pajar, UGG, Bogs, Kamik…

      Trucs et astuces des Maplrs

      • En hiver, portez des collants chauds sous vos pantalons pour créer une barrière contre le froid et le vent ; pour mesdames, si vous souhaitez porter une robe ou jupe, remplacez vos collants par des leggings épais.
      • Gardez une deuxième paire de chaussure au bureau : il est en effet de coutume d’enlever ses bottes d’hiver en arrivant le matin au travail, et d’enfiler une grosse paire de chaussettes cosy, des chaussons (oui oui !) ou bien des chaussures plus légères. 
      • Ayez toujours une paire de gants (“mitaines”) sur vous ; nous vous conseillons d’ailleurs de privilégier les moufles, qui créeront plus de chaleur.
      • Portez deux à trois couches de vêtements en haut, pour pouvoir les enlever aisément et ne pas subir les différences de températures une fois arrivé.e.s au bureau, chez des ami.e.s ou dans le métro !  ; ceci s’appelle communément ici la “technique de l’oignon” ou le système des trois couches. Privilégiez cette technique surtout si vous faites des activités sportives en plein air. La première couche sert à garder la peau au sec tout en régulant la transpiration ; la deuxième couche sert à isoler la chaleur corporelle en ne laissant pas l’air s’échapper en dehors des vêtements ; la troisième couche sert, elle, à protéger contre l’humidité et le vent.
      • Gardez la tête au chaud avec une « tuque » (un bonnet) couvrante à double épaisseur….Vous comprendrez donc pourquoi le goodies officiel Maplr pour les nouveaux Maplrs expatriés est la fameuse #tuqueRouge 😂

      Acheter avant de partir ou à l’arrivée ?

      Nous vous conseillons de tout acheter sur place directement à votre arrivée : ce sera (beaucoup) moins cher, vraiment plus adapté et vous aurez plus de place dans votre valise pour le reste ! À noter aussi que Décathlon a ouvert récemment au centre-ville de Montréal (donc vraiment plus d’excuse pour ne pas tout acheter directement à l’arrivée !).

      Le mieux pour acheter ses vêtements d’hiver est de les essayer sur place, donc exit le shopping en ligne pour cette fois ; vous trouverez de nombreux magasins de déstockage avec des vêtements de haute qualité à petit prix, comme Winners, Bradorhiver, La poubelle du ski, Plein air dépôt, 100 000 jeans… 

      Sinon, il existe les magasins spécialisés de plein air où vous serez conseillé.e.s à merveille sur la composition des vêtements et bottes : La Cordée, MEC Montréal, Sports Experts, SAIL.

      Règle 2 : en la ville et son adaptation, tu feras confiance !

      Lorsqu’il neige à Montréal, la vie continue – et heureusement, avec presque cinq mois d’hiver par an ! Vous avez sûrement déjà entendu parler de la ville souterraine… Nous vous éclairons tout de suite : oui, il existe un réseau de tunnels en centre-ville, qui relie de nombreuses stations de métros, magasins, restaurants et même un cinéma. Ne voyez pas ici le métro parisien : ces tunnels sont lumineux, spacieux et on ne se sentirait presque pas sous terre ! 

      Mais non, une fois la première neige tombée, les montréalais ne se terrent pas dans les sous-terrains de la ville et non, vous ne pourrez pas non plus TOUT faire en intérieur – mais si vous avez suivi nos conseils et êtes bien équipé.es, vous pourrez tout à fait vivre normalement, même dehors ! Si vous ne vivez pas à proximité des sous-terrains (soit en hyper centre) vous aurez à sortir dehors pour faire vos courses ou aller chercher votre café chez Tim Hortons. Mais là encore, pour les plus frileux.ses et-ou flemmard.e.s d’entre vous, il est possible de vous faire livrer vos courses à domicile, gratuitement auprès de nombreux supermarchés de quartier (IGA, Métro, Provigo…). 

      Enfin, chaque matin et chaque fois qu’il y a des tempêtes de neige, la ville de Montréal déploie tout un système de déneigement, si bien que les trottoirs sont – presque – toujours utilisables. Les routes, quant à elles, sont aussi parfaitement adaptées aux conditions hivernales et il est possible de circuler normalement.

      Règle 3 : dehors, tu sortiras !

      En hiver, avec les températures négatives vous aurez tendance à vouloir rester bien au chaud chez vous et regarder Netflix à longueur de journée. Un conseil : SORTEZ ! Profitez de chaque moment ensoleillé pour marcher dehors, faites des activités en plein air, participez aux nombreuses animations que vous propose la région du Québec… pour passer le meilleur des hivers ! 

      Montréal est connue pour le nombre incroyable d’activités qu’elle propose tout au long de l’année. Voici une petite liste non exhaustive de ce qui vous attend en hiver : 

      📢Point Covid : Nous ne pouvons malheureusement pas vous donner de liste sur les événements à venir pour l’hiver 2021, mais nous pouvons vous assurer que nous avons adoré chaque événement que 2020 nous a laissé avoir 😉 

      Les Activités Préférées des Maplrs :

      • Ski ou raquettes dans les montagnes à proximité de Montréal 
      • Randonnée sur le Mont Royal : à pied, en raquette ou ski de fond 
      • Chien de traineau (traineau à chien)
      • Motoneige (Ski-Doo)
      • Patin à glace sur les lacs gelés de la ville ou en dehors (Domaine de la forêt perdue, Mauricie ou le parc Lafontaine) 
      • Spa nordiques à Montréal (Bota Bota, spa sur le saint Laurent) et en pleine nature (Strom Spa nordique, La Source Bains nordiques, Scandinave Spa, Nordik Spa-Nature…) 
      • Passer un (ou plusieurs) week-end.s dans un chalet en pleine nature
      • Aller voir les animaux d’hiver typiques de la belle province (caribous, orignaux, renards des neiges…) au Parc Oméga !

      Retrouvez d’ailleurs toutes les activités et aventures des Maplr sur Instagram, vous verrez on ne s’est pas ennuyé !

      Vous l’aurez compris, l’hiver à Montréal et au Québec peut certes être effrayant pour certain.e.s mais c’est une expérience à vivre au moins une fois dans votre vie de futur.e.s expats ! Si vous êtes bien équipé.e.s et prêt.e.s à vous amuser, tout est aligné pour que vous passiez une saison inoubliable. 

      Et d’ailleurs ce qu’on fait chez Maplr pour passer un bel hiver à Montréal : c’est se réunir et faire le plein d’activités, suivez nos aventures sur Instagram (tu verras on ne s’ennuie pas !). 

      L’article Survivre à l’hiver au Québec : conseils pour futurs expatriés est apparu en premier sur Maplr.

      ]]>
      https://maplr.co/nos-conseils-pour-survivre-hiver-au-quebec/feed 0
      L’équivalence des diplômes France Canada https://maplr.co/equivalence-diplome-france-canada https://maplr.co/equivalence-diplome-france-canada#respond Thu, 19 Nov 2020 16:18:12 +0000 https://maplr.co/?p=4915 Lors d'un projet d'expatriation la question de l'équivalence des diplômes France Canada se pose.  Il n’est pas toujours évident de comprendre à quoi correspond un diplôme français à l’étranger.

      L’article L’équivalence des diplômes France Canada est apparu en premier sur Maplr.

      ]]>

       

      Lors d’un projet d’expatriation la question de l’équivalence des diplômes France Canada  se pose très fréquemment. Il n’est pas toujours évident de comprendre à quoi correspond un diplôme français à l’étranger. Sur ton CV, certaines formations que tu as pu faire en France n’ont peut-être aucune équivalence dans la province dans laquelle tu souhaites t’installer au Canada. Il est important de savoir reconnaître “l’équivalence locale” de ton diplôme pour être en mesure de l’expliquer à l’entreprise qui souhaite te recruter.

      L’équivalence des diplômes France Canada : le cas du Québec

      Que tu souhaites t’expatrier au Québec ou dans une autre province du Canada, il est important de comprendre que, même si la constitution canadienne permet à chaque province de développer ses propres programmes scolaires, globalement ce sont les mêmes termes qui sont utilisés pour décrire les parcours universitaires et les diplômes.

      Tout d’abord il est important de comprendre que les études supérieures au Québec sont divisées en 3 cycles universitaires après les études collégiales :
      • 1er cycle universitaire ➡ baccalauréat canadien (Bac+3 en France)
      • 2e cycle universitaire ➡ Maîtrise (Master en France)
      • 3e cycle universitaire ➡ Doctorat

      Ces trois cycles permettent de connaître approximativement le nombre d’années d’étude qu’un étudiant a à son actif.

      Voici une infographie qui offre un aperçu du système universitaire au Québec et les équivalences en France :

      infographie-equivalence-diplome-france-canada-maplr

      Équivalence des diplômes France Canada : que mettre sur son CV ?

      Si tu as une formation sans équivalence au Québec (comme un BTS ou un DUT), il est toujours utile de mentionner sur ton CV le niveau d’études supérieur de ton diplôme. Tu peux, par exemple, préciser : “BTS Informatique (équivalent québécois : DEC + 2 ans)

      Nous ne recommandons pas d’écrire directement : “BTS Informatique – formation de 2 ans après le DEC en informatique”. Auquel cas l’entreprise qui vous recrute peut comprendre que vous avez passé une formation québécoise pour atteindre ce niveau. Il est donc important de préciser dans quel pays vous avez obtenu votre diplôme. Si tu es à l’étape de la rédaction du CV, nous avons mis à ta disposition un modèle de CV canadien d’un développeur pour t’aider dans la rédaction de ton CV au format canadien.

      Équivalence des diplômes France Canada : le cas des diplômes en informatique

      Pour te donner un aperçu des études équivalentes en TI (informatique) au Canada, voici quelques exemples de diplômes québécois qui peuvent correspondre aux équivalences françaises :

      • Baccalauréat en systèmes informatiques et électroniques : Équivalent d’une licence française en informatique (Bac + 3).
      • DEP et AEC en Informatique de gestion : Il s’agit de courtes formations spécialisées, elles n’ont pas vraiment d’équivalences en France mais on pourrait les comparer à un BEP en informatique de gestion.
      • Maîtrise en informatique : Équivalent d’un master informatique en France.

       

      diplome-equivalence-canada-maplr

      La valeur des diplômes étrangers au Canada

      Déjà il faut savoir que dans le domaine de l’informatique au Canada ton expérience a plus de valeur que tes diplômes 🚀 Les compétences techniques et les soft-skills que tu as pu acquérir au cours de tes expériences sont les points les plus importants à mettre en avant sur ton CV.

      Pour ces mêmes raisons, il n’est généralement pas nécessaire de demander une équivalence de diplôme dans les TI.

      Néanmoins, dans certains cas, il est nécessaire d’avoir un diplôme dans ton domaine. En effet, pour les demandes de permis de travail fermé (ton permis est sponsorisé par une entreprise qui t’a fait une offre d’emploi), il est nécessaire d’avoir un CV qui correspond au code CNP (classification nationale des professions) auquel l’offre d’emploi proposée est rattachée. Le code CNP d’un métier énonce les fonctions principales de ton futur rôle et les conditions d’accès à la profession.  Pour en savoir plus au sujet des codes CNP nous t’invitons à consulter la page dédiée sur le site de l’immigration canadienne.

      cnp-2174-conditions-acces-profession

      Pour t’éclairer, voici un exemple avec le CNP 2174 pour le métier de concepteurs/conceptrices et développeurs/développeuses Web

      Équivalence des diplômes France Canada : reconnaissance des crédits européens

      Comme en Europe, les études au Canada donnent droit à des crédits. Les crédits permettent d’évaluer le nombre d’heures de cours requis pour avoir son diplôme. Un cours correspond généralement à 3 crédits (il est également possible de cumuler des crédits durant un stage). Voici un aperçu des crédits nécessaires pour certaines catégories de diplômes :

      • Certificat : 30 crédits
      • Baccalauréat : 90 à 120 crédits
      • DESS : 30 crédits
      • Maîtrise : 45 crédits
      • Doctorat : 90 crédits

      Si tu souhaites faire une équivalence de diplôme au Québec, sache qu’il existe des accords de réciprocité entre la France et le Québec permettant la reconnaissance des crédits européens au Québec  : deux crédits européens (ECTS) correspondent à un crédit québécois. Pour en savoir plus sur cet accord.

      Tu es ingénieur en France ? Il existe un arrangement sur la reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles (ARM) entre l’Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ) et la Commission des titres d’ingénieur (CTI) de France. Tu retrouveras plus d’informations à ce sujet ici.

      Tu viens d’un autre pays que la France ? 

      Si tu viens d’un autre pays que la France et que tu souhaites connaître les équivalences de diplôme entre le Canada et ton pays, l’université de Montréal a mis un place plusieurs tableaux comparatifs en fonction de ton pays d’origine. Tu peux facilement comparer les systèmes éducatifs et avoir une idée de l’équivalence de ton diplôme au Québec.

      Tu as encore des doutes sur la valeur de ton diplôme au Canada ?

      Si tu as des doutes concernant la valeur de tes diplômes au Canada il t’est possible de faire la demande d’évaluation comparative des études auprés du MIFI🎓Il ne s’agit pas d’une équivalence de diplôme mais simplement d’une comparaison entre deux systèmes éducatifs officiels pour te donner un repère sur la valeur de ton diplôme au Canada.

      ⚠ Important : Il s’agit d’un avis d’expert délivré par le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration à titre indicatif seulement. Elle n’est ni un diplôme, ni une équivalence de diplôme.

      L’évaluation comparative n’est pas requise pour présenter une demande d’immigration et vous pouvez envoyer une demande d’évaluation comparative depuis l’étranger.

      Equivalences-diplome-Canada

      L’expérience prime sur les diplômes dans l’informatique (TI)

      De façon générale, les diplômes des écoles et universités françaises sont fortement valorisés au Canada : cela s’explique par la bonne réputation des études dans l’Hexagone, de bonnes qualifications, des connaissances techniques pointues et un parcours académique en général exemplaire

      Au Canada, on ne s’intéresse pas à l’étiquette d’une école : chaque personne est considérée pour ce qu’elle vaut en termes d’implication dans les projets et au sein des équipes et à travers ses “soft skills”, ses compétences qui rendent chacun de nous plus compétitif.ve et unique aux yeux des employeurs.

      Si tu cherches une nouvelle expérience de vie au Canada n’hésite pas à entrer en contact avec nous. Nous pouvons t’aider à trouver un emploi au Canada et nous t’accompagnons gratuitement sur toutes les démarches de la relocalisation.

      L’article L’équivalence des diplômes France Canada est apparu en premier sur Maplr.

      ]]>
      https://maplr.co/equivalence-diplome-france-canada/feed 0