fbpx

Thomas, est le tout premier développeur belge expatrié à Montréal chez Maplr. En provenance de Belgique, il a rejoint l’aventure Maplr en décembre 2020.

Il nous raconte son parcours pour rejoindre le Canada et nous donne son retour d’expérience en tant que développeur web belge expatrié à Montréal, depuis bientôt un an.

Découvrez son témoignage et son retour d’expérience !

développeur web expatrié à Montréal
développeur web expatrié à Montréal randonnée

Interview de Thomas, développeur belge expatrié à Montréal depuis décembre 2020.

Hey ! Moi, c’est Thomas, je viens de Belgique (Charleroi plus précisément), j’aime le vol-au-vent frites mayo, construire des trucs, le sport, la biologie, la psychologie, la vidéo, … Il ne faut jamais me poser cette question sinon je vais écrire trois pages 😅 Disons que je suis très curieux, rêveur et bavard. Mon âge ? Arrêtez de me le demander tabarnak, je viens d’avoir 28 ans, les 30 se rapprochent !

Pourquoi es-tu devenu un développeur web expatrié à Montréal ?

J’ai, pour je ne sais quelle raison, toujours été captivé par l’Amérique, ce gros bout de terre de l’autre côté de l’océan Atlantique où il a l’air de se passer tant d’aventures trépidantes !

Je trouve qu’il y a comme une certaine magie dans ces très larges environnements boisés et urbains qui incitent à l’évasion par leur immensité. Rouler dans une forêt interminable, ou encore longer les skyscrapers à en avoir le tournis, tant d’occasions pour laisser son esprit se balader ! Cela doit probablement être la cause principale de cette fascination citée plus haut.

Expatriation rime aussi avec duplication, une nouvelle partie de toi encore méconnue s’apprête à démarrer une toute nouvelle vie, une nouvelle aventure. D’une certaine façon, on pourrait considérer cela comme une deuxième naissance : Tu débarques seul dans un endroit tellement différent de ce que tu as connu jusqu’à présent, une nouvelle page vierge se présente à toi, et tu es libre d’y dessiner ce que tu veux ! Changement de culture, nouvelles influences, il n’y a pas une journée qui passe sans apprendre quelque chose de neuf ou remettre en question ce à quoi tu as été habitué dans le passé.

(De plus, le continent américain avait l’air cool quand je jouais à GTA Vice City).

Comment s’est déroulée ton expatriation à Montréal ?

Super bien ! Partir en pleine pandémie ce n’était pas gagné (ce n’était pas prévu non plus), mais ce climat m’a confirmé que je voulais profondément m’expatrier. 

C’était un projet en solitaire, du coup, je m’étais bien préparé et je ne comptais pas me faire aider. Comment suis-je arrivé chez Maplr alors ? Eh bien simplement parce que j’ai eu un énorme coup de cœur pour leur projet. On s’est tout de suite compris autour des valeurs de bienveillance et de transparence. Je sais que toutes les entreprises disent cela à l’heure actuelle, mais ici, c’est bien réel (démontrable, car pleine transparence), et tout est mis en place pour que ça le reste.

Développeur web expatrié à Montréal Hiver

As-tu rencontré des difficultés lors de ton expatriation à Montréal ?

Les seules difficultés sont liées à tout ce à quoi j’avais fait exprès de ne pas penser 😄 ! La paperasse, bouger et intégrer un nouveau système, ce n’est évidemment pas une mince affaire, mais avec de la patience, de la musique en fond et surtout le soutien de Maplr, on est plus serein !

Le processus d’expatriation comporte aussi certaines difficultés morales, principalement liées à la famille et aux proches, surtout en plein covid. Je t’avoue que ne pas voir ma famille pendant 1 an, ça fait bizarre, mais cela fait partie de l’aventure et ça rend l’expérience d’autant plus intense, car elle te force à voir les choses différemment, ce qui à mes yeux est très positif. Gros bisous à mes parents s’ils lisent ces lignes !

développeur web expatrié à Montréal Parc Oméga Maplr

Que penses-tu de l’accompagnement offert par Maplr ?

Ohlala LA question ! C’était correct haha ! Non, bien plus que ça en vrai !! Comme dit plus haut, j’étais plus en mode solo avec déjà un permis de travail en poche, cas simple ! MAIS, là où Maplr a su malgré tout ajouter sa Magic touch, c’est notamment sur ma mission. Ils m’ont trouvé un mandat qui me convenait parfaitement dans une team et un environnement incroyable. Je n’aurais pas pu rêver mieux ! Puis, que dire des super conseils qu’ils m’ont donnés pour mon intégration permanente au Canada, ou de leur sponsoring ? Wow, je m’adresse à eux là, vous avez tellement géré !

Si toi aussi tu travailles dans la tech et que tu veux en savoir plus sur la vie de développeur expatrié à Montréal, tu peux t’inscrire au prochain webinar Maplr.

Qu’est-ce que tu aimes le plus dans la communauté Maplr ?

Le côté chill et cette passion commune pour la tech et l’expatriation. On est une grosse gang d’amis, on se voit, on boit des verres, pas de pression (sauf la bière). Ça vous dirait d’aller faire du patin mardi après la job ? Allez hop hop let’s go ! Petit BBQ samedi au parc La Fontaine ? Mais bien sûr ! Si tu n’es pas dispo c’est tout aussi good, vraiment, c’est chill, personne ne va t’obliger à participer à des activités qui te passionnent moins.

On est une grosse gang d’amis, on se voit, on boit des verres, pas de pression (sauf la bière). Ça vous dirait d’aller faire du patin mardi après la job ? Allez hop hop let’s go ! Petit BBQ samedi au parc La Fontaine ? Mais bien sûr !

Thomas

Développeur web belge expatrié à Montréal

Que penses-tu du coût de la vie en tant que développeur web expatrié à Montréal ?

Bonne question ! Difficile à dire, car je ne suis pas passé par tous les services, mais niveau nourriture et logement, c’est très confortable quand tu travailles dans la tech. J’ai l’impression d’avoir un pouvoir d’achat plus important, mais peut-être devrais-je épargner plus pour ma retraite, ou simplement faire une estimation pour comparer à celle que je pourrais avoir en Belgique. Donc à voir, je suis quelqu’un de très prudent, mais jusqu’à présent j’ai un bon sentiment !

Quel accueil as-tu reçu des canadiens ?

Je dirais plutôt les Québécois héhé ! Incroyable ! Les Québécois sont vraiment adorables, dans beaucoup d’étapes de mon processus d’installation (paperasse administrative, achat de matériel), j’ai eu la chance de rencontrer des personnes aidantes et vraiment très serviables, cela fait très chaud au cœur !

Développeur web expatrié à Montréal Gaspésie

Qu’est-ce que tu aimes le plus icitte à Montréal ?

Premièrement, j’adore que Montréal soit une ville Américaine, j’aime beaucoup ces grands espaces et cette sensation d’immensité

Autre point tout aussi important : la verdure. Je ne pensais pas pouvoir trouver autant de verdure dans une grande ville, c’est insane ! De plus, certains quartiers en bord de centre-ville, plus calmes, s’apparentent même à de véritables jungles urbaines : 80% de vert, 20% de béton. Je trouve cela splendide !

En parlant de verdure, les grands espaces naturels y sont aussi très facile d’accès. Une heure d’auto et ça y est, on est dans une autre monde.

Dernier point : la mixité Anglais/Français. Je parle anglais au boulot et les deux en dehors. C’est le mixe qui me convient le mieux. Montréal à beau officiellement être francophone, il y a une bonne partie anglophone due à l’internationalité. Donc si vous vous demandez s’il est possible d’améliorer son anglais et devenir bilingue à Montréal, la réponse est un grand OUI !

développeur web expatrié à Montréal été
développeur web expatrié à Montréal Neige hiver

Quel est ton quartier préféré et pourquoi ?

Le Plateau Mont-Royal for the win ! C’est, je pense, le quartier le plus vert autour de Montréal. L’ambiance est vraiment nice ! Tellement d’endroits pour sortir, mais aussi pour se reposer et relaxer dans un parc. Je te le donne en mille, avec tous ces avantages, le seul problème c’est le prix plus élevé évidemment. Mais cela crée l’opportunité de faire une belle coloc et ainsi de rencontrer des personnes exceptionnelles !

En tant que développeur web belge expatrié à Montréal, quelles sont les différences avec la Belgique côté pro ?

Oh oui, mais avant toutes choses, je tiens à préciser que je ne vais faire aucune comparaison avec mon expérience personnelle en Europe. J’ai eu beaucoup de chance d’avoir l’occasion de travailler sur des projets fabuleux, notamment en startup, ce qui est forcément pas vraiment représentatif de la majorité du marché du travail tech en Belgique. Je vais donc émettre mon avis en fonction de ce que j’ai pu entendre autour de moi, en général.

culture du travail y est très différente. Mais tout dépend aussi de l’entreprise dans laquelle on travaille, et de si elle est purement Québécoise ou hybride avec un management made in US.

Les budgets consacrés à l’innovation sont beaucoup plus élevés, en faisant du bon boulot, on peut rapidement nous faire confiance et accéder à des promotions (et donc des postes avec plus de responsabilités).

Je remarque également un très fort respect des heures de travail et de la vie privée. Il semble très mal vu de rester plus tard au boulot. Je me suis presque fait disputer de travailler 10 minutes de trop, j’ai trouvé cela magique ! Dans certaines grosses boites, beaucoup de petits avantages sont mis à la disposition des employés pour qu’ils se sentent mieux, même parfois des cadeaux pour la fête des enfants si vous en avez, etc.

développeur web expatrié à Montréal Neige

En dernier conseil pour les futurs développeurs web expatriés à Montréal ?

DREAM BIG, THINK SHORT

En réalité, c’est un mauvais conseil dans certains cas, mais personnellement j’ai toujours écouté mes tripes sans trop réfléchir, juste le minimum pour avoir un plan en tête, plutôt une esquisse de plan, sachant qu’il faut rester flexible.

Mais pourquoi traverser l’Atlantique et tout recommencer ailleurs ? Je ne sais pas. Ce que je sais par contre, c’est que maintenant, chaque jour est comme un jour de vacances, car je vis dans un environnement qui me fait rêver.

Il n’y a pas LA meilleure place pour vivre sur terre, certains adorent le Canada, d’autres détestent. Ce qui compte, c’est de trouver TA meilleure place. Du coup, c’est quoi la destination de tes rêves ?

Quelque chose à ajouter ?

GO CANADA ! GO MAPLR !

Ce fût un réel plaisir de partager ce début d’expérience, et, petit message à toi qui me lis, j’espère que cela t’aura apporté certains éléments qui t’aideront à prendre ta décision (si jamais tu envisages de t’expatrier).

Merci de m’avoir lu et passe une excellente journée !

Développeur web expatrié à Montréal Québec

Envie de tenter l’aventure au Canada ?

Toi aussi tu as envie de découvrir le Québec, faire un road trip ou te balader dans de grands espaces ? Alors rejoins la famille Maplr.

Tu recherches comme Thomas un poste de développeur Web ? Chez Maplr, nous t’accompagnons gratuitement pour trouver ton emploi en TI à Montréal et sur toutes les phases de ta relocalisation. Notre équipe franco-canadienne est là pour te guider et te donner toutes les informations nécessaires pour démarrer sereinement ta nouvelle vie à Montréal !

Rejoins sans attendre notre communauté et deviens,toi aussi un développeur expatrié à Montréal.