Développeur Java expatrié à Montréal : Interview de Nicolas

Nicolas, développeur Java expatrié à Montréal a rejoint la famille Maplr en juin 2021 ??.

Il nous raconte son expatriation avec sa conjointe et ses premières impressions sur la vie à Montréal. C’est désormais un membre actif de la communauté Maplr. Toulousain et ancien rugbyman, il nous partage sa passion du sport et de la fête.

Découvrez son témoignage et son retour d’expérience après plusieurs mois en Amérique du Nord !

Développeur-expatrié-à-Montréal-Poutine-Canada
Développeur-expatrié-à-Montréal-parc-Canada

Développeur expatrié à Montréal depuis juin 2021, interview de Nicolas.

Salut, moi c’est Nicolas je viens de Toulouse, j’y habite depuis mes 2 ans, et je suis né en région parisienne (il faut bien un défaut).

J’ai fait un BTS IRIS (informatique en gros) et ensuite j’ai terminé mon cursus scolaire en apprentissage dans une école d’ingénieur à Rodez dans l’Aveyron (vive l’aligot, le roquefort et les tripoux). J’ai joué au rugby pendant 19 ans ce qui explique que je sois plutôt consommateur de férias et autres fêtes de village ! 

Je suis aujourd’hui développeur Java expatrié à Montréal chez Maplr.

Pourquoi es-tu devenu un développeur expatrié à Montréal ?

J’ai décidé de m’expatrier pour découvrir une autre culture et tenter une nouvelle expérience. Je connais un couple d’amis, vivant à Montréal, qui nous a beaucoup parlé de la vie au Canada. Lorsque nous avons eu l’occasion de partir, nous avons saisi notre chance.

Comment s’est déroulée ton expatriation à Montréal ?

Notre expatriation s’est déroulée plutôt tranquillement. Étant en permis ouvert conjoint de fait, je n’ai pas eu de démarches à faire en France, juste un peu de stress à l’arrivée jusqu’à l’obtention du fameux sésame (mon permis de travail).

L’arrivée à Montréal a été très chouette, nous avons eu beaucoup de nouvelles choses à découvrir !

 

Développeur-expatré-à-Montréal

As-tu rencontré des difficultés lors de ton expatriation à Montréal ?

Je n’ai pas eu de réelles difficultés lors de mon expatriation. La seule contrainte pour nous a été de décaler notre départ suite à la fermeture des bassins d’immigration à cause du Covid.

Que penses-tu de l’accompagnement offert par Maplr ?

Les personnes dédiées à l’accompagnement sont très disponibles malgré le décalage horaire, c’était rassurant d’avoir un accompagnement pour préparer le permis de travail et ne rien oublier.

Maplr nous a également proposé des webinar sur la vie a Montréal ce qui permet de se projeter en attendant le départ.

Si toi aussi tu travailles dans la tech et que tu veux en savoir plus sur la vie de développeur expatrié à Montréal, tu peux t’inscrire au prochain webinar Maplr.

Qu’est-ce que tu aimes le plus dans la communauté Maplr ?

La communauté Maplr est assez jeune cela permet de rapidement participer à des 5 à 7 (after work au Québec ?) et sorties, ce qui permet de rapidement rencontrer des personnes qui ont un parcours similaire au notre. Nous nous partageons à ces occasions nos expériences, petites astuces et bonnes adresses.

Des activités sont organisées très régulièrement avec les Maplrs : futsal hebdomadaire, soirées blind test, évènements sportifs dans des bars et prochainement mon premier chalet !

 

Des activités sont organisées très régulièrement avec les Maplrs : futsal hebdomadaire, soirées blind test, évènements sportifs dans des bars et prochainement mon premier chalet !
Nicolas

Développeur Java expatrié à Montréal

Développeur-expatré-à-Montréal-Canada

Quel accueil as-tu reçu des canadiens ?

Les canadiens sont très accueillants et polis. Le tutoiement peut parraître assez surprenant au début, même pour moi qui ai le tutoiement facile, mais on s’habitue vite.

J’ai toujours l’impression de faire le bon choix au restaurant : Le serveur me gratifie toujours d’un « Excellent ! » à la fin de ma commande ?

Que penses-tu du coût de la vie en tant qu’expatrié à Montréal ?

Toulouse n’est pas Paris, en plus d’être relativement proche de la montagne, de la mer et de l’océan la vie y est moins chère. La vie à Montréal est un peu plus chère mais avec le salaire d’un développeur ici, je pense que le pouvoir d’achat est plus ou moins équivalent. La nourriture me paraît un petit peu plus chère mais c’est correct, nous vivons plutôt très bien.

Attention, ici les taxes et les pourboires ne sont pas compris dans la facture finale, que ce soit au restaurant ou dans les bars.

Qu’est-ce que tu aimes le plus à Montréal ?

Je suis arrivé il y a tout juste quelque mois, en plein été, tout le monde veut en profiter un maximum après l’hiver et le Covid. Ce que j’aime icitte c’est se prélasser dans un parc, boire un verre et rencontrer du nouveau monde.

Les expressions québécoises amènent de drôles de situations parfois et j’ai pu voir mes premiers raccoon.

De plus, Montréal est proche de nombreux parcs nationaux et provinciaux, ce qui permet de faire de jolies randos avec des paysages qui changent des Pyrénées, de Haute-Garonne et d’Ariège.

Quel est ton quartier préféré et pourquoi ?

Je vis présentement sur le Plateau, proche de l’avenue Mont Royal. J’aime beaucoup ce coin parce qu’il y a beaucoup de commerces, restaurants et bars à proximité ce qui permet de tout faire à pied ou à vélo. De plus, je suis proche du parc Laurier et du parc La Fontaine, des barbecues et festivités y sont souvent organisés en été. L’hiver on peut s’y rendre pour profiter de la patinoire extérieure sur le lac du parc (à ce que l’on peut dire).

développeur-expatrié-à-Montréal-Mont-Royal

En tant que développeur expatrié à Montréal, quelles sont les différences avec la France côté pro ?

Côté professionnel, l’équilibre vie pro / perso est très important ici. L’équipe avec laquelle je travaille, m’a accueilli avec le sourire et bienveillance. Le responsable de projet reste disponible et notre bien être est important. Les débuts sont plus tranquilles qu’en France.

Un dernier conseil pour les futurs développeurs expatriés à Montréal ?

Le premier conseil que je pourrais donner concerne votre compagnon ?. Si vous venez avec un animal, pensez à vérifier qu’il reste de la place sur votre vol pour celui-ci avant de prendre les billets.

Mon dernier conseil : ne pas trop s’en faire avant le départ, j’ai pas mal stressé pour pas grand-chose finalement. Surtout que nous ne sommes pas seuls et nous nous retrouvons  avec une belle communauté prête à nous rendre service en cas de pépin.

développeur-expatrié-à-Montréal

Quelque chose à ajouter ?

La poutine is gonna be, wait for it… LEGENDARY !

Envie de tenter l’aventure au Canada ?

Toi aussi tu as envie de découvrir le Québec, faire un road trip ou te balader dans de grands espaces ? Alors rejoins la famille Maplr.

Tu recherches comme Nicolas un poste de développeur Java ? Chez Maplr, nous t’accompagnons gratuitement pour trouver ton emploi en TI à Montréal et sur toutes les phases de ta relocalisation. Notre équipe franco-canadienne est là pour te guider et te donner toutes les informations nécessaires pour démarrer sereinement ta nouvelle vie à Montréal !

Rejoins sans attendre notre communauté et deviens toi aussi un développeur expatrié à Montréal.

D’autres articles pour toi 👇

Lettre de motivation au Canada : comment la faire ?

Lettre de motivation au Canada : comment la faire ?

Avoir envie d’écrire une lettre de motivation pour le Canada et se retrouver devant une page blanche. Ne serait-ce pas la pire des sensations ? Peut-être. Si c’est ton cas, ne panique pas ! On a décidé de mettre à ta disposition un exemple de lettre de motivation pour...

S’expatrier au Canada avec des animaux

S’expatrier au Canada avec des animaux

S'expatrier au Canada avec ses animaux de compagnie ? Vous prévoyez de voyager au Canada avec vos compagnons à quatre pattes ? Voici toutes les exigences en matière d’immigration avec votre fidèle compagnon (chien ou chat).S'expatrier au Canada avec ses animaux de...

Développeur Full Stack : la fiche métier pour tout savoir !

Développeur Full Stack : la fiche métier pour tout savoir !

Développeur Full Stack : Qui est-il ? Quelles sont ses missions ? (Le masculin est utilisé afin d'alléger le texte. On parle de développeur dans l'article, mais les développeuses sont bien évidemment incluses) Ce développeur est le développeur polyvalent et complet...