fbpx

Vous vous êtes bien renseigné sur le coût de la vie ou bien les quartiers de Montréal ? Il est maintenant venu le moment de connaître quelques anecdotes croustillantes sur le Canada. Découvrez sans plus attendre nos 7 fun facts sur le Canada. Mais attention, même si vous pensez tout connaitre sur ce fabuleux pays, nous sommes persuadés que vous allez découvrir de nouvelles choses 👀

En effet, même si la plupart des fun facts sont très connus comme le fait que la reine d’Angleterre soit la souveraine du Canada ou encore que le Canada est environ 20 fois plus grand que la France nous allons nous attarder aujourd’hui a des faits assez méconnus du grand public, mais tout en étant aussi passionnants.

Nous allons donc vous démontrer, à travers 7 fun facts sur le Canada, que malgré une existence relativement courte, ce pays regorge d’histoires insolites.

1 – Le nom « Canada » vient d’un mot autochtone

Le nom « Canada » vient probablement du mot huron et iroquois kanata, qui signifie « village » ou « bourgade ». En 1535, quand deux jeunes autochtones indiquent à l’explorateur Jacques Cartier le chemin de kanata, ils font en fait allusion au village de Stadacona, emplacement actuel de la ville de Québec. Faute d’une autre appellation, Cartier baptise « Canada » non seulement le village, mais aussi tout le territoire gouverné par son chef, Donnacona.

Très bientôt, les explorateurs et les commerçants de fourrures s’aventurent à l’ouest et au sud, et le territoire connu sous le nom de Canada s’agrandit. Au début du XVIIIe siècle, ce nom désignait toutes les terres françaises qui constituent maintenant le Middle West américain et s’étendent, au sud, jusqu’à la Louisiane.

Le nom Canada est officiellement utilisé pour la première fois en 1791, lorsque la province de Québec est divisée en deux colonies : le Haut-Canada et le Bas-Canada. En 1841, les deux Canadas sont réunifiés sous le nom de province du Canada.

Dans la même idée, le nom “Québec” vient du mot algonquin “Kebec” qui signifie “où le fleuve rétréci”.

village-fun-facts-canada

2 – Le personnage Marvel « Wolverine » tire son nom d’un animal canadien très… spécial

Le nom de code de Wolverine lui vient du glouton (wolverine en anglais), un mammifère carnivore de la famille des mustélidés. Trapu et massif, le glouton ne mesure pas plus d’un mètre de long et il est doté d’un pelage marron foncé à bandes. Très féroce, il n’hésite pas à s’attaquer à des adversaires plus imposants que lui, tels que des rennes ou des élans.

Comme le glouton, Wolverine est sujet à des rages incontrôlables qui décuplent son agilité et sa force, déjà supérieures à la moyenne. Très hardi, il entreprend des combats contre des adversaires dont les pouvoirs surpassent souvent largement les siens, tels que Hulk.

Son apparence physique présente aussi des caractères de bestialité, notamment ses canines prononcées.

Mais rassurez-vous, il est très peu probable d’en croiser un.

Avouez que ce 7 fun facts sur le Canada commence déjà à vous surprendre.

carcajou-7-fun-facts-canada

3 – Un des plus gros casse du siècle canadien est celui de sirop d’érable

Sans doute que cette fun facts est un gros cliché, mais pour le moins véridique.

En effet, entre août 2011 et juillet 2012, ce n’est pas moins 9500 barils (ou 2000 tonnes) de sirops d’érables qui ont été dérobés (soit 18,7 millions de dollars).

Le vol a eu lieu dans l’exploitation d’entrepôts appartenant à la FPAQ (Fédération des producteurs acéricoles du Québec) qui représente à elle seule 72% de la production mondiale et 90% de la production canadienne.

Pour approfondir un peu plus le sujet, les malfaiteurs utilisaient des camions pour transporter les barils dans une cabane à sucre éloignée. De là, ils siphonnaient le sirop d’érable, remplissaient les barils avec de l’eau, puis les renvoyaient à l’installation. Plus l’opération prenait de l’ampleur, moins le sirop d’érable dans les barils était remplacé par de l’eau, ce qui eu pour conséquences de créer des barils complétement vides.

Durant l’automne 2012, la FPAQ a effectué un inventaire annuel de fûts de sirops d’érable. C’est lorsque qu’un agent failli trébucher en montant sur un baril, qui était vide, (alors qu’il devait peser 600 livres) que la supercherie fût découverte.

Pas moins de 17 personnes ont été inculpées pour cette affaire avec des peines d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 8 ans.

Si vous souhaitez plus d’informations, le vol figurait dans la série de documentaires Netflix Dirty Money dans la saison 1, épisode 5, « The Maple Syrup Heist ».

Quand on vous dit que ce 7 fun facts sur le Canada allait vous surprendre… ce n’était pas une blague.

erable-7-fun-facts-canada

4 – Le meilleur camembert du monde est québécois

Coup dur pour le fromage français ! Le meilleur camembert ne provient pas de Normandie, mais de Saint-Hubert au Québec. 

En 2018 s’est tenu un concours international de fromage nommé “World Championship Cheese Contest” ou plus de 3.400 fromages venant de 26 pays étaient en lice.

Concernant le camembert, on pouvait noter la présence de fromages venant de Nouvelle-Zélande, du Danemark ou encore des USA dont certains ont foulé les marches du podium. Chose importante à savoir, le camembert est une appellation d’origine non-protégée.

C’est donc l’entreprise québécoise Agropur qui remporta le prix du meilleur camembert du monde

Son nom ? L’Extra, qui s’est imposé face à 17 autres camemberts concurrents, dont le très réputé Isigny Sainte-Mère de Normandie, qui avait envoyé ses meilleurs. Il avait déjà remporté le titre en 2010.

Mais rassurez-vous, c’est bien un fromage français qui a remporté le concourt du meilleur fromage du monde et ils ‘agit de l’Esquirrou (fromage au lait de brebis).

Bien que nous aimions le Canada, cette anecdote de ce 7 fun facts sur le Canada nous a brisé le cœur.

fromage-7-fun-facts-canada

5 – Le Québec a failli être un pays indépendant et souverain

En 1995, la province du Québec tenait un référendum sur son indépendance et son départ du Canada.

Il a fallu en effet quelques milliers de voix pour faire basculer la balance d’un côté ou de l’autre.

Pour résumé, le mouvement indépendantiste du Québec a toujours existé, mais avec des variantes d’intensité. Le premier mouvement important eu lieu en 1837 avec un conflit armé qui se solda par une défaite des patriotes québécois.

En 1967, René Lévesque (auteur du livre Option Québec) donne un second souffle au mouvement indépendantistes en gagnant toujours plus de sièges au parlement québécois.

Tout au long de cette seconde moitié du 21e siècle, le mouvement continue de prendre de l’importance pour arriver à son paroxysme en 1995 où un référendum, pour savoir si le Québec devait être indépendant, eu lieu.

Le 30 octobre 1995 eu lieu le dépouillement du référendum, donnant la victoire pour le “non” avec seulement 50.000 voix d’écarts (50,58 en faveur du non pour 49,42 pour le oui).

québec-7-fun-facts-canada

6 – Le hockey n’est pas le seul sport national au Canada

Comment ? Quoi ? Comment ?

Et oui, le hockey est bien le sport national en hiver, mais en été, il s’agit de La Crosse. Avec son nom à consonance française, on pourrait croire que ce sport de crosse a traversé l’étang pour venir d’Europe au Canada. 

En réalité, la crosse a été pratiquée pour la première fois par les peuples des Premières Nations dans les années 1600. Ce sport a ensuite été adoptée par les classes moyennes anglophones du Canada au XIXe siècle et a été officiellement déclarée sport national du Canada par une loi du Parlement en 1994. 

Ce sport se joue avec une crosse (un bâton au bout duquel se trouve un filet). Le but est d’attraper, de passer et de transporter une balle en caoutchouc, afin de marquer des buts dans l’équipe adverse. Il existe différents types de crosses :

  • La crosse au champ masculine : elle se pratique en extérieur, sur gazon et comprend 2 équipes de 10 joueurs. Un match dure 80 minutes divisées en quart-temps de 20 minutes. C’est un sport de contact nécessitant un équipement spécial et des protections (un peu comme pour le hockey ou encore le football américain).
  • La crosse au champ féminine : elle se pratique en extérieur, sur gazon et comprend 2 équipes de 12 joueurs. Elle se joue sans contact, l’équipement est donc plus léger. Chaque match dure 60 minutes (2 mi-temps de 30 minutes).

Le jeu est particulièrement dynamique et les scores grimpent rapidement puisque les équipes sont dans l’obligation de tirer au but toutes les 30 secondes

Lacrosse-7-fun-facts-canada

7 – Les origines de la poutine

Si on ne rigole pas avec une chose au Québec, c’est bien la poutine.

Et oui ce 7 fun facts sur le Canada ne pouvait pas se terminer sans parler du plat québécois par excellence.

Mais qu’est-ce ? La poutine est un plat de la cuisine québécoise composé, dans sa forme classique, de trois éléments : des frites, du fromage en grains et de la sauce brune.

Plusieurs endroits se disputent ce mérite inégalé… Ce qui est sûr, c’est qu’elle est née dans le Québec rural des années 1950.

Mais l’histoire la plus répandue est qu’elle proviendrait d’un restaurant autrefois appelé Le Lutin Qui Rit à Warwick, dans la municipalité d’Arthbaska. En 1957, un client nommé Eddy Lainesse aurait demandé au propriétaire Fernand Lachance, de mélanger le casseau de fromage avec celui des frites.

Alors? Une bonne poutine chaude pendant l’hiver ne vous tente pas ? Ce n’est pas le seul tips que l’on vous donne pour survivre pendant cette saison. 

 

Poutine-7-fun-facts-canada2

Envie de tenter l’aventure au Canada ?

Envie de tester ce fameux camembert québécois ? Chez Maplr, nous t’accompagnons gratuitement pour trouver ton emploi en TI à Montréal et sur toutes les phases de ta relocalisation. Notre équipe franco-canadienne est là pour te guider et te donner toutes les informations nécessaires pour démarrer sereinement ta nouvelle vie à Montréal (et pas nécessairement que les bons plans fromage) !

Rejoins sans attendre notre communauté.

Développeur-expatré-à-Montréal